Deafcult – Auras

Pas de commentaires      980
Style: dreampop/shoegazeAnnee de sortie: 2017Label: Hobbledehoy Records

Révélé en 2015 par une excellente démo éponyme (contenant l’énorme morceau « Akira » dont le clip emprunte des images du culte « The Doom Generation » de Gregg Araki), Deafcult a bien pris son temps pour mieux revenir deux ans plus tard avec leur premier full-length sous le bras. Les six australiens n’ont pas changé leur fusil d’épaule, confirmant les attentes engendrées par leur démo.

Toujours aussi nostalgique, la dreampop/shoegaze à double voix mixte du groupe combine les mélodies aériennes des guitares pleines de réverb et le fuzz onirique typique du style. Deafcult l’annonce lui-même: « Auras c’est un album sur les rêves, les fantômes de personnes, les lieux et les situations du passé qui hantent vos rêves (…), cela reflète les souvenirs romancés d’un ado un peu paumé de banlieue, des histoires de cœur, de drogues, de mort… » Une thématique parfaitement en lien avec le style pratiqué.

Contenant forcément bien des réminiscences de Slowdive et autres My Bloody Valentine, les douze titres de ce premier album sont autant de voyages sensoriels. Le feeling 80’s est là (« Urusal » et son côté post-punk, le synthé en avant de « Echoes »), mais grâce à cette dynamique constante, le jeu sur les textures tantôt noisy (« Rubix »), tantôt plus éthérées (« Auras »), oniriques quoi qu’il arrive, Deafcult et ses quatre (!) guitares offre une superbe variation du style prenant soin de ses mélodies, touchantes à tous les coups. Aucune fioriture ici, le sextet de Brisbane livre un premier album donnant la sensation d’un rêve éveillé, brouillant un peu les sens (comme quand tu sors pompette de l’apéro de chez Tata Josiane) mais te faisant te remémorer de nombreux souvenirs avec les émotions de l’époque intactes. Il y a donc forcément un peu de mélancolie là-dedans mais Deafcult a plutôt l’alcool joyeux. Un excellent premier album qui a de quoi promettre un statut de premier choix à Deafcult au sein de la sphère shoegaze internationale.

  1. Lemonade Beauty
  2. Secret Wisdom
  3. Summertime
  4. Sparkle
  5. Auras
  6. Indigo Children
  7. Stars Collide
  8. Rubix
  9. Echoes
  10. Judy
  11. Urusal
  12. Here Be Death

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *