Latest Content

Thot – Delta

Collectif belge actif sous cette forme depuis une quinzaine d’années, Thot multiplie les sorties, remixes, EP et trois albums avant ce Delta. Célébrant pour le coup son arrivée chez l’excellent Pelagic Records (The Ocean), le groupe mené par Grégoire Fray ne cherche pas à stagner mais à toujours rechercher des façons de se réinventer.

Isolation – Creature Lies

Ancien chanteur de We Hate You Please Die, groupe de punk originaire de Rouen, Raphaël Balzary a décidé de fonder Isolation en compagnie de membres de Cheap Teen. La jeune formation livre avec ce Creature Lies un premier EP à la croisée des genres et montrant déjà une forte personnalité.

W!zard – Not Good Enough

Déjà auteur d’un album éponyme paru en 2018 (enfin pas exactement éponyme puisqu’intitulé Wizard) puis d’un EP sorti en 2021 (Definitely Unfinished), le trio bordelais qui s’est taillé une petite réputation notamment en arpentant les planches (1ère partie des Wampas en 2020, de Birds in Row en 2021, ou encore Pogo Car Crash Control en 2022) revient avec un nouvel album intitulé Not Good Enough. Fausse modestie ou réalisme ? C’est ce que nous allons voir.
La fiche promo indique que W!zard pratique un mélange de noise rock, post punk et post-hardcore, sous influence de ténors comme Daughters, Idles [...]

Gvllow – Twin Flames

Ayant fait naître une certaine excitation avec son EP Spiritwalker (2021), Gvllow aura surpris son monde en signant chez Sumerian Records (au catalogue actuel étant notamment constitué de Poppy, Black Veil Brides ou Bad Omens). Twin Flames vient donc proposer quelques nouveaux titre, compiler les quelques singles étant sortis l’an dernier ainsi que deux rescapés de l’EP, réenregistrés pour l’occasion.

Servo – Monsters

Même si 2023 est déjà derrière nous, il m’eut été difficile de ne pas prendre le temps de parler de cet album sorti en fin d’année 2023 (le 1er décembre), et pas seulement à cause de cette pochette que je trouve absolument superbe (réalisée par un certain Léo Ramaën) et qui retranscrit bien le côté « vicieux » de la musique de Servo (un nom a priori emprunté à un titre du Brian Jonestown Massacre).
Si la fiche promo décrit la musique des français comme du post-punk dansant, une description en effet assez juste il est vrai, il me semble important [...]

House Of Harm – Playground

Révélé en 2020 avec le très bon Vicious Pastimes, House Of Harm fait son retour en cette fin 2023 déjà trustée par de nombreux tops alors qu’un maximum d’albums n’ont même pas encore eu le temps d’atterrir dans mes oreilles. Et ce serait bien dommage de passer à côté de ce Playground car le trio de Boston y mélange à sa manière post-punk et goth des 80’s avec forte présence de synthés et de guitares au delay immersif, mais aux vocaux sonnant comme un Robert Smith « midwest emo ».

Zahn – Adria

Projet allemand monté autour de membres ou ex-membres de The Ocean Collective, Einstürzende Neubauten ou encore HEADS. (pas des débutants donc !), Zahn est un groupe ayant souhaité pour son nouvel album mettre en musique les vacances d’été d’un européen moyen. Alors certes, vous me direz que le timing choisi est vraiment mauvais vu qu’on vise désormais les vacances de Noël, mais rien ne vous empêchera de ressortir cet Adria à ce moment-là pour vérifier si l’effet recherché est bien là (mais pas d’inquiétude, on est très loin de la « Soka Dance » ou de « la Macarena » !).

Throat – We Must Leave You

Disons-le tout de go : malgré un « Negative Lite » à la fois dissonnant, menaçant et noisy, c’est plutôt dans la catégorie des albums de post-punk/cold wave qu’on aurait tendance à aller ranger ce We Must Leave You qui fait suite à un sémillant et joyeux Smile Less qui mêlait déjà noise-rock et post-punk comme l’avait relevé le collègue Beunz en 2021. Throat (à ne pas confondre avec le projet de Dehn Sora Throane malgré une pochette d’album en noir et blanc qui peut semer le doute, doute qui était encore plus légitime sur la pochette de leur 2ème album [...]

BLVL – Martha

BLVL est une énigmatique formation parisienne dont les membres ont choisi l’anonymat (ils avancent masqués)… sauf qu’on sait qu’ils sont (ou ont été) dans des groupes reconnus de la scène rock, hardcore et metal: Comity, Mass Hysteria, Dysfunctional By Choice, Deliverance, Doyle Airence, soit un joli background. Avec en plus un artwork signé par les excellents Fortifem et une vidéo du prolifique Dehn Sora (celui de « The Serpentine Song », mais celui de « Lion’s Claw » par Kendy Ty vaut lui aussi le détour !), Martha sait déjà se montrer aguicheuse avant même d’en avoir entendu une note !