Archaicus – The Elder Scape

Pas de commentaires      1 738
Style: Black atmosphériqueAnnee de sortie: 2004Label: Indépendant

Archaicus est un petit projet de  black metal made in England à l’activité sporadique et à l’actualité mise entre parenthèses. Né sous la houlette de Vortigern ce one man band a su tirer son épingle du jeu grâce à deux petites démos bien ficelées parues en 2003 et 2004, respectivement Beneath the Horizons et The Elder Scape, en ces minutes chroniqué.

Avec cette deuxième démo Vortigern s’est associé les services de Nephilim, le nouveau gratteux de Scythian qui avait traîné ses clous du côté de Spearhead fut un temps. Un dopage de la partie rythmique n’était clairement pas de trop quand on entend le résultat sur cette seconde démo et ses 5 titres. Avec ce disque Archaicus accroche le paysage brumeux d’un black metal aux effets atmosphériques charbonnés derrière le fer de sa colline, enracinée, au domaine d’une tradition qui mixerait les effluves des écoles allemande et norvégienne. Un tableau qui a du sens, d’autant que le décor est bien campé et l’image qu’il renvoie, inspirée.

Il y a ce pragmatisme, cette fierté de cœur, cette tenue toute germanique sur The Elder Escape, ce coffre solennel de l’attachement à la terre frappée au tremolo picking, sa tourbe et son humus soulevés par l’approche martiale du cheval lancé au galop. Et de l’autre côté de la Forêt Noire,on retrouve cet accent qui souligne la grandeur des combats que l’on mène plus au Nord, cette passion pour le verbe plein de gouaille que l’on souligne au noir des symphonies parfois enrichies aux claviers chez Satyricon ou Emperor. Archaicus a posé un patron sur son black canvas et habille sa destinée dans la plus pure tradition, l’agrémentant de parties folk avec quelques éléments acoustiques discrets. Un mariage raisonné qui n’a rien de triste et donne naissance à des compositions équilibrées bien balancées.  Sur cette démo d’ailleurs un titre est certainement, et accessoirement, un des classiques du groupe : « Unto longing Warhope » brûlot qui entretient la flamme de manière admirable.

Belle démo d’un anonyme discret au talent de composition solide. Une démo qui honore le genre atmosphérique si souvent secoué par l’inconsistance brouillonne de certaines de ses parutions. Une offrande impeccable.

 

http://www.youtube.com/watch?v=owcZlB3dxhs

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *