Black Pestilence – Hail The Flesh

Pas de commentaires      1 605
Style: black/thrash/punk metalAnnee de sortie: 2020Label: Autoproduction

Bien avant la crise du COVID-19, les gars de Black Pestilence ont décidé de se protéger de l’air ambiant en portant des masques sur leurs visages. Un geste salvateur aujourd’hui pour lequel on aurait pu les taxer de visionnaires mais ce trio canadien (autrefois projet solo d’un certain Valax – chant/basse) s’inspire dans ses lyrics de problèmes d’ordre chimiques/radioactifs mélangés à une grosse dose de satanisme. Et musicalement, ils sont totalement en phase avec ces thèmes car l’on se trouve, vous l’aurez sûrement deviné, dans un mix de thrash et de black metal.

Ainsi Hail The Flesh (déjà leur sixième album) fait donc la jonction entre ces deux courants avec en plus une bonne dose de punk. On peut ainsi immédiatement s’en rendre compte dès l’entame du morceau-titre qui nous entraîne sur les traces d’un Toxic Holocaust. Parfois, c’est l’aspect black metal qui domine les débats, comme par exemple sur « Spurn All Gods » ou « Cloven Division » qui nous gratifient d’une alliance de blasts et de riffs en trémolo pour une ambiance evil qui gratte.

Intéressant de voir comment Black Pestilence sait caler des variations dans sa musique tout en conservant une identité très marquée: du punk (« Hellfire ») au thrash à la rythmique forcément endiablée (« My Will To Power ») en passant un groovy « Frauds To The Throne » avant de terminer par un écrasant « Ephemeral » possédant une inattendue touche doom. Bref, Hail The Flesh offre un spectre finalement beaucoup plus large qu’un simple album de black/thrash punkisant, un bon défouloir à l’agressivité primitive.

  1. Hail The Flesh
  2. Spurn All Gods
  3. Hellfire
  4. True To The Dark
  5. Cloven Division
  6. Godless
  7. Frauds To The Throne
  8. My Will To Power
  9. Ephemeral

beunz
Up Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *