Latest Content

Paerish – Fixed It All

Paerish semble emprunter la route que tout groupe de rock souhaiterait prendre ! Des premières parties locales à l’album autoproduit (Semi Finalists – 2016, début très sympathique), aux tournées européennes en compagnie de groupes confirmés (Movements, Moose Blood, Silversun Pickups) voire de très grosses écuries (Sum 41), jusqu’à sa signature sur un label important de la scène punk californienne: SideOneDummy Records, qui a vu passer des pointures comme Title Fight, Superheaven, Violent Soho ou encore Pup. Excusez du peu !

Teenage Wrist – Earth Is A Black Hole

Un peu plus de deux ans après le très bon Chrome Neon Jesus, Teenage Wrist a connu quelques bouleversements en son sein, le trio étant désormais un duo composé de Marshall Gallagher (guitariste s’occupant désormais du chant à plein temps vu que le chanteur précédent est parti) et Anthony Salazar (batterie). Un changement d’effectif qui marque une vraie césure avec le passé du groupe, oubliant sur Earth Is A Black Hole son affection pour le shoegaze au profit d’une power pop un peu grungy particulièrement efficace.

Catfish And The Bottlemen – The Balcony

Après The Kooks et autres Razorlight, voici la nouvelle sensation brit rock qui commence à faire parler d’elle. Originaire du Pays de Galles, Catfish And The Bottlemen est un tout jeune groupe actuellement en train de gentiment faire remuer le popotin de Kate et William (= faire parler de lui de l’autre côté de la Manche) grâce à des mélodies plutôt catchy, aux influences entre UK et USA.

American Hi-Fi – Blood & Lemonade

American Hi-Fi, voilà un nom que j’avais complètement effacé de ma mémoire avant que l’on me propose de chroniquer ce Blood & Lemonade ! Considéré comme groupe d’un seul single, en l’occurrence Flavor Of The Weak qui avait bien marché à sa sortie en 2001 (si si, ça vous dit certainement quelque chose !), le groupe mené par Stacy Jones (autrefois batteur chez Veruca Salt, ici au poste de guitariste/chanteur) a pourtant sorti trois autres albums avant celui dont on va parler dans cette chronique, trois autres albums dont vous n’avez sûrement, comme moi, jamais entendu une note… à [...]