American Hi-Fi – Blood & Lemonade

Pas de commentaires      1 053
Style: power pop punkAnnee de sortie: 2014Label: Rude RecordsProducteur: Paul David Hager

American Hi-Fi, voilà un nom que j’avais complètement effacé de ma mémoire avant que l’on me propose de chroniquer ce Blood & Lemonade ! Considéré comme groupe d’un seul single, en l’occurrence Flavor Of The Weak qui avait bien marché à sa sortie en 2001 (si si, ça vous dit certainement quelque chose !), le groupe mené par Stacy Jones (autrefois batteur chez Veruca Salt, ici au poste de guitariste/chanteur) a pourtant sorti trois autres albums avant celui dont on va parler dans cette chronique, trois autres albums dont vous n’avez sûrement, comme moi, jamais entendu une note… à moins que vous soyez un die-hard fan !

13 ans après, de l’eau a coulé sous les ponts et force est de constater que le son American Hi-Fi n’a pas bougé d’un iota, ancré dans cette tradition power pop à l’américaine, entre énergie rock’n roll et mélodies un poil surannées. En effet, tout fleure le rock alternatif un chouia grunge des années 90, des chorus de guitares plutôt musclés, au chant typique de Jones (qui s’occupe d’ailleurs aussi de quelques parties de batterie sur cet album, il faut dire qu’il n’a pas perdu la main de ce côté-ci, en jouant notamment avec… Miley Cyrus (oui vous avez bien lu), et ce en compagnie de Jamie Arentzen, guitariste lead du groupe), tout est axé sur l’aspect nostalgique du style, autant dans les refrains mélodiques que dans les quelques effets micro dits « je parle dans le téléphone » qu’on avait pas entendus depuis des années (Allison).

Le tableau a été vu et revu (et en beaucoup mieux) chez les Foo Fighters par exemple. En effet Blood & Lemonade, en dépit de certains titres aux refrains un peu plus « marquants » (Amnesia, Wake Up, assez efficaces dans leur genre), souffre d’une certaine monotonie tant le groupe n’apporte vraiment rien de neuf à un style quelque peu passé de mode, balançant des titres gentillets à riffs éculés et rythmiques passe-partout sans trop faire de vague, et n’accrochant pas vraiment aux oreilles. Un album revival d’une certaine époque pas si lointaine, quand MTV passait encore du rock* tandis les teen movies pullulaient sur fond de bannière publicitaire pour tous les albums du genre… Bref, pas sûr qu’ils intéressent grand monde aujourd’hui…

*ou de la musique tout court.

  1. Armageddon Days
  2. Golden State
  3. Coma
  4. Wake Up
  5. Allison
  6. Amnesia
  7. Killing Time
  8. Carry The Sorrow
  9. Portland
  10. No Ordinary Life

Facebook

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *