Paerish – Fixed It All

Pas de commentaires      179
Style: rock alternatifAnnee de sortie: 2021Label: SideOneDummy RecordsProducteur: Will Yip

Paerish semble emprunter la route que tout groupe de rock souhaiterait prendre ! Des premières parties locales à l’album autoproduit (Semi Finalists – 2016, début très sympathique), aux tournées européennes en compagnie de groupes confirmés (Movements, Moose Blood, Silversun Pickups) voire de très grosses écuries (Sum 41), jusqu’à sa signature sur un label important de la scène punk californienne: SideOneDummy Records, qui a vu passer des pointures comme Title Fight, Superheaven, Violent Soho ou encore Pup. Excusez du peu !

Et sur ce Fixed It All, Paerish tend à bien prendre le sillage de ces groupes, le groupe parisien joue toujours un rock émotionnel qui oscille entre énergie et mélodies nostalgiques mais semble avoir mûri. Prenant totalement le contrepied d’un Teenage Wrist qui a quitté ses murs shoegaze sur son dernier album Earth Is A Black Hole (un nouveau visage qui lui va tout de même très bien), Paerish modère un peu plus ses doses de sucre sans toutefois remettre en question ses envies d’écrire des tubes enrobés d’une grosse louche de shoegaze.

Des tubes. C’est bien simple sur ce Fixed It All, il n’y a QUE ça ! Tous ces singles en puissances possédant chacun ce petit détail catchy qui fait que tu l’auras dans la tête pour le reste de ta journée. Que ce soit avec poids (« Fixed It All », « 412 » aux riffs bien puissants), avec plus de douceur grâce au chant très expressif de Mathias (« Journey of the Prairie King », « Mike + Susan ») ou dans cette enivrante réverb nous emmitouflant dans un douillet cocon (« Albert Suffers » ou « You & I » qui contient un très bon featuring de Patrick Miranda de Movements). Tout ça fleure bon le rock alternatif/grunge des 90’s tout en ne sonnant aucunement daté.

Plus qu’un simple album d’été gentillet, Fixed It All est plus profond que ça, nous replongeant en plein milieu de notre adolescence grâce à des références (musicales comme cinématographiques) qui parleront directement aux trentenaires ayant grandi trop vite. Une très belle confirmation pour un album qui va finir comme un incontournable de cette année.

  1. Fixed It All
  2. Archives
  3. Journey of the Prairie King
  4. Albert Suffers
  5. 412
  6. Mike + Susan
  7. Violet
  8. You & I
  9. Water Doctor
  10. Hollow

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *