Korum – No Dominion

1 Commentaire      991
Style: brutal hardcore deathAnnee de sortie: 2003Label: Sekhmet

Je ne suis pas tellement client de brutal death d’habitude mais alors là je dépose les armes.
Voilà sans doute l’une des meilleures sorties de métal extrême français de 2003.
Korum nous vient de Fontenay sous Bois, en région parisienne, et signe avec « No Dominion » son 2ème album après un déjà très remarqué « Son of the Breed » paru en 2002.

Sur une base death metal extrêmement brutale, le groupe parvient à tirer son épingle du jeu et à rendre ses compos accrocheuses et digestes. Le secret de cette réussite est certainement double : d’abord ce n’est pas un mais 2 chanteurs qui officient dans ce groupe puisque si Olivier assure la voix dans un registre hardcore agressif et rageur Kriss, également bassiste du groupe, surajoute sa voix dans un registre death caverneux impressionnant. La conjonction des deux voix, dont il est difficile de dire laquelle domine l’autre, est une réussite totale et donne un cachet supplémentaire à Korum.
Ensuite le groupe est extrêmement technique : il faut entendre les morceaux dont les structures désarticulées, empruntant quasiment à des plans Jazz, témoignent de qualités techniques évidentes de l’ensemble des musiciens.

En 31 minutes et 8 morceaux, auxquels s’ajoute une plage instrumentale clôturant cet album brillant, le groupe nous atomise à coup de riffs ravageurs, de double grosse caisse, et de breaks et changements de rythmes impressionnants de maîtrise.

Difficile de dégager un ou plusieurs titres de cet ensemble très homogène mais on se risquera tout de même à évoquer l’excellent « The First » déroulé à 100 à l’heure, suivi de « Ex Post Facto » qui démarre sur une rythmique très lente qui nous permet de reprendre notre souffle, avant de subir une nouvelle déflagration sonore, davantage en lourdeur, mais tout aussi violente.

Un superbe album de brutal death technique qui contentera sans nul doute les amateurs du genre, mais qui saura tout autant captiver les plus réticents tant les compositions restent accessibles (pour du death j’entends, on est vraiment loin du format radio!) et travaillées.

  1. reminder
  2. away
  3. thorns and despair
  4. soars
  5. the first
  6. ex post facto
  7. decide
  8. damage
  9. abyss

http://www.youtube.com/watch?v=izsIn4o6z-I

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 889 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. Joss says:

    Je confirme ! je suis pas un gros amateur de brutal death (a part Behemoth) mais ce disque me plait bien. Puissant, technique et accessible. Que du bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *