Shadows Fall – The War Within

1 Commentaire      1 088
Style: metalcoreAnnee de sortie: 2004Label: Century Media

Voici le nouvel album de Shadows Fall, le groupe initiateur du son metalcore du Masachussets. Avec Unearth, All That Remains et Killswitch Engage, ils forment la base de la scène metalcore de cet état américain, et leur son est clairement reconnaissable, les membres des uns ayant joué dans les autres et vice versa. Toutefois, Shadows Fall gardent un esprit bien marqué où le « metal » prend largement le pas sur le « core ».

Shadows Fall est le premier groupe de cette scène à avoir connu le succès. Leur 3ème album, « The Art Of Balance », sorti en 2002, est l’album de Century media qui a été le plus vendu, et lança le metalcore sur le devant de la scène. Le groupe revient maintenant avec leur 5ème album, « The War Within ».

Pas grand chose de nouveau par rapport à leur précédent opus, toujours un son résolument moderne qui remet au goût du jour le thrash et le heavy, récupérant la base du métal et lui incorporant des éléments new school. Mais c’est fait avec pas mal de classe, et ils ont réussi, je trouve, avec cet album à dépasser en qualité leurs opus précédents, les voix, la rytmique comme les riffs sont plus solides et variés. Globalement, l’album est toutefois plus rapide et agressif, techniquement les musiciens sont encore plus véloces et précis, et cela rajoute un regain d’énergie à leur musique, aidé par la production plus solide que jamais.

Les riffs font très eighties, l’influence thrash est plus que jamais présente, ils n’ont désormais plus peur de pomper allégrement leurs influences, privilégiant les riffs thrash au hardcore. Un retour aux sources clairement évident avec les très beaux solos qui agrémentent beaucoup de morceaux, Metallica et Megadeth sont de retour ;)…
Ils insèrent aussi de nombreux éléments death mélodique ou heavy à la Iron Maiden, pour un résultat qui définit parfaitement le métal. C’est clairement l’atout principal du groupe, ils sortent à chaque morceau des riffs ne gardant que le meilleur de leurs influences. De bons riffs il y en a vraiment à la pelle, restant généralement binaire et rythmés, techniques et mélodiques, ils risquent de mettre une claque dans leur public qui ne peux pas rester de marbre face à ce déversement d’énergie, l’animation de la fosse est assurée.

La « guerre intérieure », tenaille encore Brian Fair, frontman aux dreads interminables, dont le chant est bien percutant, naviguant entre un chant à la Metallica et des cris hardcore (parfois agrémentés de gang shouts), pourtant les paroles restent généralement positives et « bon-esprit ». Il a clairement amélioré son chant clair qui était pour moi le point faible du groupe sur l’album précédent. Plus juste et assuré qu’avant, celui-ci accompagne des refrains qui sonnent souvent assez hard rock ou des interludes plus calmes.

Assez étrangement, le single est « The Power of I and I », un titre très bien écrit mais un des plus agressifs de l’album, avec un tempo toujours soutenu et surtout sans les parties en voix claires qui sont présentes sur d’autres titres. Le genre de titre absolument impossible à passer sur une radio française.

« The War within » n’est peut-être pas un album des plus original, mais il est constant en qualité et est toujours agréable à écouter, les fans du groupe ou de métalcore en général ne peuvent être que comblés. Une chose est sûre avec cet album, c’est du métal, ça déménage, impossible de ne pas headbanger, sauter dans tous les sens, le genre d’album qui font dresser l’index et l’auriculaire.

  1. the light that blinds
  2. enlightened by the cold
  3. act of contrition
  4. what drives the weak
  5. stillness
  6. inspiration on demand
  7. the power of i and i
  8. ghosts of past failures
  9. eternity is within
  10. those who cannot speak
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. baboon666 says:

    Un album bien mais oh combien inférieur au précédent « The art of balance » qui est un vrai bijou. Ces mecs ont un putain de sens de la compo mais attention à ne pas tomber dans le refrain trop facile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *