Kickback – Cornered

10 Commentaires      2 427
Style: hardcore/metalAnnee de sortie: 1995Label: Hostile Recordings

Le simple fait de prononcer le nom du groupe provoque chez beaucoup de gens des réactions qui peuvent être aussi bien l’estime que le dégoût. On aime Kickback, ou on deteste.

Mais pourquoi un groupe aura-t-il autant fait parlé de lui ? Pourquoi tant de rumeurs, fondées ou non, sur ce groupe ? Qu’est ce qui provoque ce rejet ou cet attachement envers le groupe ?
C’est un ensemble. Kickback n’est pas un groupe, c’est une machine. Machine à haine, qui crache à la face de tout le monde, qui dit ce qu’elle pense, sans se soucier du qu’en dira-t-on. Machine à provoquer. Certains auront beau essayer de casser le groupe, de lui donner une image, fondée ou non, encore une fois, Kickback c’est 13 ans d’amour pour la scène hardcore.
Jalousé, critiqué, il ne laisse pas indifférent, et ça lui plait. Intègre, le groupe restera fidèle à sa ligne de conduite, pas d’opportunisme, pas de peur des préjugés. Rester vrai et se foutre de ce qu’on dit de lui.

Ce qu’on ne peut assurément pas reprocher à la tête pensante du groupe, Stephen, c’est son attachement à cette scène hardcore qu’il a embrassée depuis plus d’une décennie et demi. Des aller-retours Paris-New York afin de rencontrer, d’observer les groupes, de vivre avec eux, monter son label et faire signer des groupes américains. Et bien sûr faire partie des leaders de cette scène hardcore française encore en gestation par rapport à d’autres pays. Cependant, certains reprocheront au groupe de s’être tué lui même à cause de son attitude, de ses principes, etc. D’autres reprocheront au groupe de mal vieillir ou de subir trop de changements de line-up.

Mais qu’on se le dise, Kickback est l’un des groupes français les plus connus de la scène hardcore, voire LE groupe. Quoi qu’on lui reproche, son attitude en live, la personnalité des membres, ou je ne sais quoi encore, personne n’a eu le même impact que Kickback. Cela peut aussi marcher pour l’Europe, car le groupe parisien a une image, une notoriété, une réputation qui ont dépassés les frontières, à tel point que le groupe jou(ait)e souvent, plus souvent qu’en France même, à l’étranger. Une renommée mais aussi des contacts qui lui ont permis de tourner aux Etats-Unis, ou plus récemment d’avoir été programmé sur l’affiche du Superbowl of Hardcore à new York.

Cornered, premier disque du groupe, est une démonstration de rage. New-York hardcore dans ta face du début à la fin, sans concession, voilà ce qu’est ce disque. Malsain, direct, agressif, groovy, des chœurs présents ci et là, des moshparts, enfin bref, tout ce qui fait du hardcore ‘ala new-yorkaise’ est présent. Cependant, NY hardcore ne veut pas forcement dire grand chose quand on écoute Madball, Everybody Gets Hurt ou Neglect. On peut aussi dire que les influences métal sont présentes dans la musique, en particulier dans les riffs mid tempo, thrash ou encore dans les lignes mélodiques. Le point faible de ce disque serait par contre le son manquant de patate, pas assez agressif à mon goût, avec les basses trop en avant. N’empêche que le contenu, les titres, est très bon. En gros, c’est une réussite, une belle.

Kickback confirmera son entrée dans la scène hardcore avec ce Cornered, petit frère d’une démo elle aussi excellente. Chaque disque du groupe est différent du précédent, Cornered est le plus hardcore, et c’est aussi celui que la plupart des gens préfèrent. Normal, c’est une tuerie.

  1. resurect
  2. count me out
  3. struggling
  4. start the end
  5. bumrush
  6. pull your card
  7. against the world
  8. be my guest
  9. down
  10. cornered
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

10 Commentaires

  1. Florent says:

    Bah c’est certain que cet album est ultime, noir et haineux comme l’enfer. On se fout du folklore autour du groupe. Ce qui compte c’est la musique et en la matière les gars savent y faire ! D’ailleurs la suite de la disco de Kickback est tout aussi indispensable que ce Cornered digne des plus grands.

  2. Veusti says:

    Kickback est un très bon groupe que je ne connais pas assez et que j’ai malheureusement jamais vu en live. Qu’on l’aime ou pas, c’est vrai qu’il s’agit là d’un groupe qu’a réussi à « s’exporter » aux states, choses difficile pour un groupe français. Respect.

  3. Julien says:

    Très bon groupe, très bon album mais loin d’etre aussi bon que les 150 passions meurtrières (JE trouve) qui est vraiment très malsain et haineux !
    Je prefere également Forever War…
    Bref, ca démonte, sur cd comme en live ! (haine, haine; haine)

  4. Crusto says:

    Mon preferé est aussi Forever War

  5. Florent says:

    @ Julien : fallait le découvrir à l’époque, gamin ;-)
    Ultime !
    Mais je kiffe de plus en plus Forever war et il est en passe de détrôner Cornered dans mon coeur. Les 150 passions est aussi mortel (rhâââ ce morceau mélodique, comment il tue !)

  6. Vincent.L says:

    Kickback c’est 15 ans d’existence, pas 13.

  7. gurgounet says:

    je prefere aussi Forever War.
    Le son est bien meilleur et percutant, les compos plus aboutis

  8. Crusto says:

    Oui Vincent, en effet

  9. xgpx says:

    Kickback reste KkK !!! de Cornered aux 150 Passions , en passant par Forever war… il atteigne le niveau ultime en hatecore francais!!! Paris most wanted!

  10. deathlikesilence says:

    Surestimé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *