Motörhead – The World Is Yours

3 Commentaires      1 731
Style: Rock'n'RollAnnee de sortie: 2010Label: EMI-Motörhead MusicProducteur: Cameron Webb

Retour de quelques semaines en arrière : Nous sommes en 2010. Année pair. Et qui dit année pair, dit nouvel album de Motörhead. The World Is Yours, donc. Ceci posé, reste le problème auquel est confronté le chroniqueur : Que dire qui n’ait pas déjà été dit sur un disque de la bande à Lemmy ? Déjà, on peut commencer par avertir les partisans du « c’était mieux avant », les adeptes du « ils ont perdu le feu sacré » : Cette chronique ne vous est pas destinée. Vous pouvez arrêter votre lecture ici. Salut, les grincheux.

Pour les autres, vous ne lirez probablement pas grand chose de nouveau de toute façon. Mais voici quand même ce qu’on peut en dire. Avec ce disque, Motörhead fête ses 35 ans. Et plus que dignement. 35 ans passé au service du… Vous pouvez appeler ça comme vous voulez, metal, hard rock, speed rock (et le groupe tape finalement dans tous ces genres), Lemmy, lui, a toujours préféré parler de rock’n’roll. Et ce nouvel album, le 6e depuis le début du 21e siècle, ne déroge pas à la règle.

Et, franchement, qui a besoin que le rock’n’roll donne dans l’original ? Qui a envie d’entendre Motörhead donner dans « l’expérimental » ? Motörhead joue du rock’n’roll et il n’y a pas 36 manière de le faire. Et vu l’ardeur avec laquelle les riffs de Phil Campbell vous mordent immédiatement l’oreille, il n’y a aucun doute sur la manière dont joue le groupe. Le mec maîtrise parfaitement ses gammes. Quelle est l’utilité d’en explorer d’autres ? Alors, oui, peut-être que le gang a troqué la conduite manuelle pour se réfugier dans des automatismes. L’allure n’en reste pas moins franchement nerveuse. Même en mid tempos (majoritaires sur l’album), le groupe ne lâche jamais la pression. Certains appellent ça la facilité. D’autres, l’intégrité. A ce titre, la retranscription du texte du judicieusement nommé « Rock’n’Roll Music » suffirait à faire office de chronique. Tout est là. Si Lemmy, Phil et Mikkey, continuent aujourd’hui à jouer cette musique, c’est bien parce que c’est une véritable religion. Une raison de vivre. Un moyen de sauver son âme. C’est ce qu’ils font de mieux, et uniquement la mort pourra les arrêter. Oubliez les cyniques qui vous diront qu’ils ne continuent que pour le fric. Le fric, Ah ! La bonne blague. Honnêtement, c’est quoi le poids des ventes de Motörhead, comparé à Lady Gaga ?

Lemmy a 64 ans. Et il continue d’envoyer le boulet comme peu en sont capables. Sérieusement, Axl Rose a 16 ans de moins que lui, et ses musiciens probablement encore 20 de moins. Qui aujourd’hui pourrait affirmer que Guns’N’Roses est plus convaincant que Motörhead ? Pardon, mauvais exemple ? Peu importe, essayez avec d’autres. Vous verrez qu’il n’y a pas grand monde pour concourir dans la même catégorie. Prochain album en 2012. Be there or be square.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. guim says:

    Cool cette petite chronique, je n’ai toujours pas acheté ni écouté l’album, mais je pense le faire prochainement.
    Tu as raison au passage de toiser l’inévitable discours sur le « c’était mieux avant », oui parce que Lemmy c’est quand même pas mal de printemps au compteur et aucun aveu de faiblesse dans son approche de ce qu’il a produit depuis le premier jour finalement, donc ouai les choses ont changé autour de Motorhead, le monde aussi, mais je pense qu’on sera pas mal à dire que le groupe lui, est, assez constant dans sa manière d’aborder ses disques, c’est un peu comme aller à l’église, sauf que le curé a remplacé le vin de messe par le whisky et que Dieu nous a laissé les clefs avant de se casser en vacances.
    Certaines choses ont changé c’est vrai, maintenant Lemmy fait des interviews sur Paris Match… D’ailleurs sa dernière interview sur le magasine :

    « C’est ce que je suis. ­Napoléon a dit un jour : “La France, c’est moi.” Moi je suis le rock and roll. Je ne me souviens pas comment était ma vie avant Motörhead. Mais, à 65 ans, je mène toujours la même existence de cinglé. Je la continue, à un rythme différent pour éviter de mourir.  »

    Lemmy le Napoléon du rock n roll
    Il a laissé Waterloo à ABBA héhé

  2. patrice 668 says:

    ahhh!!!!!! toujours les memes commentaires !!!!! lemmy est rock n roll !!!!!!! les fans de motorhead pour la plupart sont tres loin d’être des hommes alpha!!! apres avoir été se branler sur de la porno y vont se branler sur lemmy !!!!! 35 ans a faire du rock n roll 35 ans a faire le meme riff etr….heih lemmy lui y a baiser bcp de groupies donc c bon motorhead!!!!!! lui yé capable de prendre plus d’amphétamine que nous autres ayoye :ont va acheter ses disques pour ca !!!!!!!!!! comme ceux qui trip sur 50 cents apres avoir vu le clip candyshop!!!!!! motorhead represente un synonnyme de virilité pour ceux qui ne le sont pas mais la musique est toujours toujours pareil!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. guim says:

    35 ans à faire la même recette, 35 ans à inviter les potes à la même fête, 35 ans de baise ininterrompue. Vivement le prochain. héhé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *