Wilco – The Whole Love

wilco-the-whole-love

Un jour !

Un jour Wilco sera reconnu en France pour l’énorme talent qui surgit de chacun (ou presque) de ses albums ! Un jour une chanson comme The Art of Almost sera partagée sur tous les réseaux sociaux à la place des fades dernières sorties de Radiohead ! Et un jour je dissèquerais la discographie de ce groupe exceptionnel !
Mais pour le moment c’est The Whole Love qui nous intéresse, soit le 8e album studio du groupe de Chicago détenteur de la formule magique pour une pop moderne américaine, qui sait emprunter aux racines americana/country pour acclimater ses chansons tout en laissant Nels Cline (encore passionant sur cet album) enchainer les bizarerries guitaristiques et Jeff Tweedy poser sur des suites d’accord belles à pleurer une voix vivante et émouvante. On avait laissé Wilco il y a 2 ans avec un album éponyme un peu décevant il faut bien dire, car bien qu’il comporte quelques perles, l’ensemble était bien mois puissant et marquant qu’un Yankee Hotel Foxtrot, Summerteeth ou Sky Blue Sky.

 

Cette fois ci, on peut dire que ça commence très très fort, avec un « Art of Almost » au feeling électro bien perché et au solo de guitare génial qui surprend et emballe dès la première écoute. On pourra regretter que le reste de l’album ne poursuive pas un peu sur ce terrain, bien que cela n’enlève rien à la qualité générale d’un disque plus consistant sur la longueur que le précédent et comportant à nouveau quelques chansons à faire pâlir n’importe quel autre groupe du genre. En bonus, des chansons comme « I Might », « Born Alone », ou « The Whole Love », respirent une énergie qu’il est toujours très plaisant de ressentir chez un groupe présent depuis ci longtemps sur la scène internationale. Et pour ne pas déroger à la tradition, Wilco termine son album par un coup de maître sous la forme cette fois ci d’une balade de 10 minutes toute en finesse et en subtilité qui se glisse sous ta couette et par la même occasion directement dans le haut du panier des chansons du groupe.

 

J’ai bien peur que ce dernier opus ne réussisse pas à recruter d’autres fans de la bande de Jeff Tweedy mais c’est, pour les amateurs, incontestablement une énième réussite d’un groupe qui daigne enfin venir visiter les mangeur de grenouilles en mars au Grand Rex de Paris pour un concert que je ne manquerais pour rien au monde tant le groupe, rodé par de nombreuses tournées, semble savoir magnifier et transcender ses compositions en live avec une classe qui n’appartient qu’a eux.

 

 

Tracklist :

1. Art of Almost
2. I Might
3. Sunloathe
4. Dawned On Me
5. Black Moon
6. Born Alone
7. Open Mind
8. Capitol City
9. Standing O
10. Rising Red Lung
11. Whole Love
12. One Sunday Morning (Song For Jane Smiley’s Boyfriend)

STYLE: ,

1 commentaire

  1. Excellent disque. J’ai effectivement fait tourner le titre « The art of almost » plusieurs fois sur le forum, mais sans résultat :-) C’est le second disque que j’écoute d’eux (le premier était Sky blue sky), mais le premier que j’achète. Je ne compte pas m’arrêter là…

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • kerretta-pirohiabeunz | 31 octobre 2014
    Kerretta – Pirohia
    Héhé mais pas de problème ! Ravi que ça te plaise ! :)
  • kerretta-pirohiaGueff | 31 octobre 2014
    Kerretta – Pirohia
    C'est carrément très très bon tout ça! Je valide, plussoie et tout ce qui s'en suit :) (Désolé de ne pas avoir de critique plus constructive, je suis juste d'accord :p )
  • slipknot-the-gray-chapter-newCaptain Igloo | 27 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Je ne comprends pas vraiment ce que l'on peut reprocher à cet album, pour peu que l'on apprécie ou qu'on ait apprécié au moins un des albums précédents du groupe ! Ceux qui ont toujours dénigré, détesté le groupe ou simplement le style (moi j'appelle ça simplement du Metal) n'apprécieront toujours pas ! Après plus...
  • bbng-iiiAER | 25 octobre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    Encore des protégés du dieu Gilles Peterson, BBNG c'est la nouvelle vague jazz ayant digéré la pop/le r&amp;B/ l'electro et le hip hop. On pourrait ajouter les australiens de Hiatus Kayote, Snarky Puppy (dans le style plus big bang) et les petits chouchous de Quincy Jones "Dirty Loops"…tout ça sous l'oeil des grands frè...
  • lonely the brave-the days warAER | 25 octobre 2014
    Lonely the Brave – The Day’s War
    Première partie de Deftones l'an dernier au zénith de Paris et une bonne partie du public s'en foutait alors que ce groupe sonne plutôt bien, il me fait penser à cette vague de groupe des années 2000 un post- hardcore et rock comme Hundred Reasons et Hell is for Heroes, je suis d'accord sur la voix entre Cold et Vedder (san...
  • slipknot-the-gray-chapter-newDrugzath | 21 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Enfin une tres bonne chronique sur cet album ,pas comme chez nos compères de VS Webzine ;--) .Je te rejoints en tout point sur ce que tu a mentionné .Pour ma part un bon album qui se lasse pas au fil des écoutes .
  • slipknot-the-gray-chapter-newkrakoukass | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci pour ton commentaire. ;) Loin de moi l'idée de proclamer que quiconque n'aime pas cet album est un abruti obtus (les personnes visées sont plutôt les couillons qui n'ont jamais aimé Slipknot -pour des raisons souvent basées sur des préjugés ou une haine du so called Nu Metal- et ont toujours craché sur le groupe, ...
  • slipknot-the-gray-chapter-newMths | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci de bien faire comprendre que quiconque n'aime pas cet album est un "rageux bas du front", ça fait toujours plaisir. Et si ce n'est pas le message que tu voulais faire passer, je t'invite cordialement à retravailler le début de ta chronique... Je trouve que, dans les titres qui ont été balancés sur le Web, il y a q...