The MARCH – Crawl Space

Pas de commentaires      1 440
Style: Post-Machin furibardAnnee de sortie: 2012Label: Autoproduction

Allez encore une belle sortie de post-machin, sur la corde pour 2012. En tout cas découverte sur la corde (mieux vaut tard que jamais), mais l’album est disponible depuis plusieurs mois via le bandcamp du groupe. Groupe qui a malheureusement splitté depuis. C’est d’autant plus dommage que cet EP (qui dure plus longtemps qu’un album de Slayer), Crawl Space, le 2ème du groupe, est absolument excellent. A la fois crade et puissant, le post-hardcore de ces lillois sait (enfin savait du coup) aussi se montrer vicieux et sauvage, et les 5 titres en font la parfaite démonstration durant 33 minutes.

Le chant arraché au possible est impeccable de furie et nous cloue d’entrée sur place, tandis que la musique de The MARCH terrifie par sa lourdeur et son côté implacable, quitte à jouer sur les variations de tempo, en allant faire un tour vers la lourdeur doom le temps de bien étouffer l’auditeur (le très méchant « Nate Williams » qui laisse peu à peu la place au désespoir), les titres s’étalant entre 6:07 pour le plus court et 8:26 pour le plus long.

A l’image de cet étrange couple phallique qui figure sur la pochette de l’album, The MARCH malmène l’auditeur et installe le malaise, même lorsque le tempo se fait plus apaisé (le torturé « Two Nights » qui respire la joie de souffrir mais s’achève tout de même sur une note d’espoir via le passage post-rock qui conclut le titre). La furie et le torturé laissent ensuite la place sur « Blood Stained » au désespoir, à la mélancolie, qui rappellent quelque part celles qu’on ressent à l’écoute de groupes de screamo comme Envy.

Il est toujours triste de voir un groupe s’éteindre, surtout quand il livre une oeuvre posthume de cette qualité, qui laisse s’évanouir avec elle toutes les attentes et tous les espoirs qu’on aurait pu avoir à l’idée d’entendre ses futurs méfaits.

L’album est disponible au téléchargement gratuitement ici : http://themarch.bandcamp.com/album/crawl-space

Et si l’envie vous prend d’acquérir la version CD, bien vous prendra de vous délester de quelques euros puisque vous découvrirez un objet original et qui éclairera vos nuits!

Tracklist :
1. Carried away 07:44
2. Nate Williams 08:26
3. Two nights 06:35
4. Blood stained 06:07
5. The dyed wall 03:24

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 886 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *