Unfathomable Ruination – Idiosyncratic Chaos

Pas de commentaires      969
Style: brutal death techniqueAnnee de sortie: 2014Label: autoproductionProducteur: Samuel Turbitt

Que vous soyez fans de brutal death metal à tendance technique ou que vous lisiez les news de n’importe quel webzine musical, le nom d’Unfathomable Ruination doit sûrement vous dire quelque chose. Pour la première catégorie, il s’agit de ce groupe londonien auteur du très bon Mishapen Congenital Entropy sorti en 2012, et pour les seconds, il s’agit de ce groupe auteur l’été dernier d’un happening un poil dérangé, le groupe s’étant enfermé dans une boite au milieu d’une rue de Londres afin de jouer jusqu’à ce que l’oxygène ne leur manque (récit, images et vidéo ici). Et s’il restent des gens pour qui ce groupe restait encore inconnu, il y a leur dernier EP pour faire connaissance…

Idiosyncratic Chaos contient en effet de quoi débuter avec l’univers brutalo-alambiqué d’Unfathomable Ruination. Deux titres seulement mais deux titres comprenant assez de variations, d’ouvertures (puis de fermetures) donc de successions de plans, pour contenter l’auditeur. Même pas huit minutes durant lesquelles une tornade de violence s’abat inlassablement, les borborygmes du chanteur occupent l’espace tandis que le son de batterie (de cuisine, tendance « casseroles et marmites »), typique du groupe, ne gêne en rien l’appréciation de ces deux morceaux (et pourtant ce détail est souvent un point faible dans ce genre de musique). Derrière eux, guitares et basse font office de mur porteur, proposant quelques séquences très techniques (le bassiste notamment, aux arpèges « jazz à 100 à l’heure » sur le morceau-titre).

Deux titres aussi denses que brutaux qui permettront aux amateurs d’Unfathomable Ruination de patienter avant un nouvel album (comprenant des titres enregistrés dans la boite ?) et ceux de brutal death d’apprécier un groupe à la technique pouvant paraitre suffocante (comme dans la boite) à l’identité bien marquée. A suivre.

  1. Idiosyncratic Chaos
  2. Parthenogenocide

Bandcamp
Facebook

beunz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *