Shevils – The White Sea

Pas de commentaires      976
Style: hardcore n' rollAnnee de sortie: 2015Label: autoproduction

Découverts avec le très bon Lost In Tartarus, les norvégiens de Shevils nous reviennent armés d’un nouvel ouvrage avec The White Sea. Une mer blanche tempétueuse complètement dans le sillage de leur album précédent, soit bien agitée, un brin chaotique et avec de belles déferlantes de rock’n roll abrasif.

Dès l’introductif Wear The Skies, on retrouve intact le riffing nerveux et (souvent) haché caractéristique des norvégiens sur lequel s’égosille leur très bon chanteur Anders Voldrønning. Avec un refrain possédant une excellent mélodie planante, on démarre très bien cette nouvelle croisière. We Could Leave The World puis One Thousand Years nous remettent le couvert dans le groovy et furibard à la façon d’un JR Ewing jammant avec Snapcase et Everytime I Die. On notera aussi sur One Thousand Years que leurs velléités mélodiques sont toujours d’actualité, celles-ci se traduisent par des refrains percutants à (ou plutôt aux, car les chœurs énergiques interviennent volontiers) voix criée(s) ou par des riffs très accrocheurs (le refrain de Black Summer, fabuleux titre plus lent et plus sombre).

Chacun de ces dix titres passe sans qu’aucun sentiment de lassitude ne se fasse ressentir. Shevils conserve en effet de bout en bout cette capacité à surprendre par son énergie faite de guitares sursautant à foison, de vocaux enragés (partant parfois dans les aigus histoire d’ajouter un surplus de tension comme pendant Fireflies) mais surtout de rythmiques de tueurs. On se délecte en effet de ces chevauchées endiablées offrant passages rock’n roll idéaux pour le hochement de tête puis d’autres plus lourds, plus lents et portés sur les ambiances (The White Sea, conclusion à l’aura quasi postcore plutôt inquiétante), preuve en est que les norvégiens ont su là ajouter d’excellents ingrédients à leur recette, déjà fort savoureuse auparavant.

Bref, The White Sea est tout simplement la confirmation des belles intentions aperçues sur Lost In Tartarus. Dix titres 100% efficacité contenus dans cette bombe qui, espérons-le, permettra à Shevils de véritablement exploser ! Embarquez-donc faire un tour sur cette mer blanche !

  1. Wear The Skies
  2. We Could Leave The World
  3. One Thousand Years
  4. The Death Of Silence
  5. Black Summer
  6. Shivers
  7. Wordsmiths
  8. Fireflies
  9. When Will I See You Again?
  10. The White See

Soundcloud

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *