Selva – Eléo

Pas de commentaires      1 048
Style: post black metal/screamoAnnee de sortie: 2016Label: Overdrive RecordsProducteur: Simone Mètal Ravasi & Marco Cic Gravellini

Originaire d’Italie, Selva est une formation combinant des éléments de styles « post » (rock, metal, hardcore) qu’elle mixe avec une base mêlant elle-même black metal et screamo. Après un premier essai saisissant (Life Habitual, sorti il y a deux ans), le groupe remet ça avec Eléo, soient quatre nouveaux titres toujours aussi intenses.

« Soire » ne tergiverse pas et nous immerge directement dans une cascade de violence aux riffs puissants et rapides, mais derrière cette violence se dessinent des mélodies plus touchantes grâce à un boulot intéressant sur les atmosphères, beaucoup moins opaques qu’elles n’y paraissent. La preuve pendant « Alma » avec ce magnifique pont avec apparition d’un violon (tenu par Nicola Manzan de Bologna Violenta) venant transformer cette tornade infernale en moment de sérénité, peu éloigné d’un Alcest.

« Indaco » reprend ensuite dans cette optique « rythmique black metal à atmosphères » sur fond de cris désespérés. Pour le coup, si le nom était déjà venu en tête à plusieurs reprises, c’est sur ce titre que le rapprochement est le plus évident… un rapprochement avec qui ? Avec Deafheaven pardi ! (le mastering d’Eléo est d’ailleurs signé Jack Shirley, producteur attitré des leaders du post-black) Sans pour autant faire du copier-coller, Selva parvient quand même à surprendre sur ce titre avec son break post-rock avant de reprendre de plus belle. Autre surprise que ce « Nostàlgia » de clôture, plus lent que les précédents titres et essentiellement instrumental (mis à part un hurlement à mi-parcours), sa vitesse s’accélère peu à peu, tout comme son intensité, disparaissant finalement peu à peu dans son fade out.

Les médisants pourront dire que Selva n’est qu’un groupe de plus dans cette scène post-black foisonnante en ce moment. Certes, mais Selva en propose une version riche, tendue et blindée de trouvailles, autant dans les « paysages sonores » à la manière du post-rock/metal que dans ses phases agressives. Les amateurs du style tiennent là leur nouvelle source d’émotions, disponible en « name your price ».

  1. Soire
  2. Alma
  3. Indaco
  4. Nostàlgia

Bandcamp

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *