Fixions – ヘッドハンター

Pas de commentaires      403
Style: synthwaveAnnee de sortie: 2017Label: Oracle Rouge Records

MOAR SYNTHS! Alors que Carpenter Brut et Perturbator explosent un peu partout, Fixions reste un peu plus dans l’ombre alors qu’il y a beaucoup d’éléments en commun avec ces derniers. Leur date de création (2012), leur origine made in France (même si Fixions est plus au sud, à Aix-en-Provence plus précisément) et enfin le style pratiqué: la synthwave top-qualité.

En effet Fixions (projet d’un membre de Smohalla) nous offre avec ce ヘッドハンター (« chasseur de têtes » en japonais) une version étendue de son Genocity (sorti seulement quelques mois auparavant), soit une synthwave particulièrement rythmée, nous aspirant dans un tourbillon de notes synthético-épileptiques totalement enivrantes. Les titres passent et l’énergie dégagée reste toujours au beau fixe et le genre, pourtant tellement exploité ces derniers temps, se voit ici totalement renouvelé.

Le trip démarre de manière très mouvementée sur les premiers titres, dont l’intensité, la complexité et la densité déroutent pourtant un peu lors des premières écoutes. Les suivantes deviennent plus évidentes, nous happant dans cette optique frénétique plus cyberpunk que nostalgique des années 80. Aussi certains titres, sous les mêmes atours, se révèlent plus immédiats, notamment la doublette « Infosphere »/ »Conscience Cleaner » davantage atmosphérique et aux mélodies renversantes.

Malgré l’attachement apparent de Fixions à ce son « typique » synthwave (à tendance cyber donc), aucun sentiment de redite de vient gâcher l’écoute de ces huit titres qui auraient pu servir de bande-son à un film cyber/sci-fi/dystopie avec pour héros(?), le mystérieux personnage « chasseur de têtes » qui orne la cover. Entre les deux groupes références cités en début de chronique (ou encore Dan Terminus), la synthwave de qualité bien-de-chez-nous persiste avec Fixions dont la très bonne discographie, dont ce petit dernier, est disponible en name your price.

  1. Silencers
  2. Please Hack Me
  3. Ionic Energy Leeches
  4. Headhunter
  5. Infosphere
  6. Conscience Cleaner
  7. Rise Of The Centaur
  8. Dunes

Bandcamp

beunz

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *