Raunchy – Velvet Noise

2 Commentaires      12 493
Style: metal moderneAnnee de sortie: 2019Label: Mighty Music

Je vous arrête tout de suite, ceci n’est pas un nouvel album de Raunchy mais une réédition de réédition de Velvet Noise. En effet, sorti une première fois en 2002 sur Nuclear Blast, le premier album du groupe danois a été réédité en 2007 par Drug(s). Douze ans plus tard, c’est donc Mighty Music qui le ressort. Mais qu’a donc de si spécial ce Velvet Noise pour être remis en avant de la sorte ?

Il s’agit simplement de l’album qui a propulsé Raunchy au devant de la scène, proposant alors enfin un groupe européen capable de titiller des groupes comme Fear Factory ou Strapping Young Lad. Comme chez ces derniers, les danois font donc un metal moderne groovy grâce à son association de sonorités industrielles et de death metal mélodique. Dès « Twelve Feet Tall », le ton est donné, nerveux et massif sur les couplets tandis que leur facette mélo intervient sur les refrains ultra catchy où Lars Vongstrup (premier chanteur du groupe, parti en 2004) se montre très à l’aise quel que soit le registre (son timbre évoquera d’ailleurs régulièrement celui de Burton C. Bell).

Constellé de vrais tubes entêtants tels « Drive » ou « Leech », Velvet Noise a quand même pris quelques rides depuis sa première sortie. La mode est passée, ce metal moderne du début des années 2000 – qui a engendré des paquets de clones de Fear Factory – a connu son seuil de saturation il y a quelques années au point de ne désormais plus tellement trouver de groupes du genre aujourd’hui (surtout depuis la fin/pause de groupes phares comme Mnemic ou Sybreed).

Malgré ça, ce premier album de Raunchy est à (re)découvrir, pour voir d’où sont partis les papas de l’excellent Confusion Bay (album où leurs traits pop exploseront) pour sa parfaite gestion groove/mélodie dont les amateurs du genre se délecteront. A part ça, malgré son exposition aujourd’hui un peu plus faible qu’à l’époque et quelques mouvements de line-up, le groupe continue gentiment son chemin, son dernier album Vices, Virtues, Visions étant sorti en 2014.

  1. Twelve Feet Tall
  2. Bleeding
  3. Drive
  4. Tonight
  5. Leech
  6. My Game
  7. Crack Of Dawn
  8. Out Of Sight
  9. This Is Not An Exit
beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

2 Commentaires

  1. RBD says:

    Ah yes ! Je suis grand fan de ce groupe depuis leurs grands débuts, avec cet album. Il me semble qu’il y a quelques erreurs sur la chronologie, je l’ai découvert en 2002 avec une édition de Nuclear Blast. Il a été réédité ensuite en 2007 par Drug8, avec des bonus et une pochette alternative assez horrible. Même si le style a reflué je ne me lasse pas de la discographie de Raunchy, dont c’est l’un des meilleurs tomes avec bien entendu le suivant, « Confusion Bay » qui est probablement le meilleur de tous.
    Malheureusement les membres ont l’air de s’investir dans d’autres projets depuis le dernier album d’il y a cinq ans, avec le chanteur de The HAARP Machine, sans qu’une nouvelle étape ne soit envisagée.

    • beunz beunz says:

      Ah oui très juste, je me suis mélangé avec les labels et les années, merci de me l’avoir fait remarquer, et je partage ton avis pour Confusion Bay !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *