Hell Militia – Jacob’s Ladder

1 Commentaire      4 743
Style: black metalAnnee de sortie: 2012Label: Season of Mist

Nos compatriotes avaient déjà frappé fort avec Last Station on the Road to Death (même la reprise de GG Allin était réussie!) mais là Jacob’s Ladder porte leur musique encore une coudée au dessus.

Dès le premier morceau (éponyme), on se rend bien compte que l’échelle si magnifiquement dépeinte sur la pochette n’est pas près d’emmener notre bon vieux Jacob aux portes de la maison de Dieu, l’album suit plutôt Jonas (qui donne son nom au deuxième morceau) et ne manque pas d’échapper à la parole du Sauveur. Comme vous l’aurez compris, on reste dans la thématique biblique si chère aux Hell Militia mais il serait réducteur de ne considérer leur nouvel opus que sous cet angle.

En effet, avec Jacob’s Ladder on est bien loin de se limiter à du black orthodoxe cent fois entendu. L’échelle de Jacob inversée que nous livrent les petits français est un concentré de pur black haineux et crade dans le contenu mais pas dans la production. Le son est excellent et très bien balancé sans être trop lisse, ce qui donne à l’album un côté dégoulinant le Mal sans pour autant perturber l’équilibre délicat qui met tous leurs instruments en valeur.

Certes, allez-vous me dire, ils n’ont pas inventé le black metal. Oui, vous répondrai-je, mais ce qu’ils font ils le font diablement bien (aucune intention de jeu de mots). De samples ambiancés (et très bien exploités) en riffs ravageurs, de blasts orageux en mid-tempos pesants et catchy, Hell Militia nous descend aux enfers dès le premier morceau et on y reste volontiers jusqu’au dernier car l’album est d’une homogénéité sans faille. Il n’y a aucun titre à jeter et le groupe construit aussi bien ses ambiances avec du 220 bpm rageur qu’avec des breaks hypnotiques, ne relâchant jamais la tension dans ses riffs tournoyants. On traverse des hymnes black comme « Jacob’s Ladder » et « The Second Coming of the Pig » (vous vous rappelez, ce même « Pig » qui était devenu un « God » dans l’album précédent), des monuments aux gros accents black n’ roll comme « Jonah » ou « Deus Irae » (que celui qui n’a pas eu envie de lever le poing en rythme pendant la 2é minute de « Jonah » me jette la première pierre), des mid-tempos fédérateurs comme « Death Worship », ainsi que des petites leads insidieuses et enchanteresses comme celle de « The Black Projector » et celle de « Jericho ».

Ici, Hell Militia nous livre une usine à riffs dont les guitares sont aussi efficaces rapides que lentes, rampantes qu’incisives. Les hurlements de Meyhna’ch, toujours à propos et bien exécutés, sont là pour guider l’auditeur tout au long de son écoute, non pas tels une lueur dans cet océan de noirceur mais plutôt tels autant de hérauts possédés qui vous indiqueraient dans quelle direction fuir tout en sachant pertinemment qu’il n’y a aucune issue.

Jacob’s Ladder est une vraie messe noire bourrée d’ambiance, 42 minutes d’ode à la désolation qui vous rampe sous la peau, entrant par les oreilles et ressortant par les follicules pileux qui ne manqueront pas de faire dresser le duvet sur vos bras. Il unit de façon convaincante l’attraction et la répulsion, le sacré et le vil. Hell Militia confirme avec ce nouvel effort qu’ils ont tout ce qu’il manque à tant de leurs collègues parisiens: de la subtilité, de la profondeur et de l’âme.

http://www.youtube.com/watch?v=0e8clWD_uSg

Tracklist:

1- Jacob’s Ladder (5:50)
2- Jonah (3:58)
3- Sternenfall (4:22)
4- Death Worship (3:37)
5- The Black Projector (5:36)
6- Second Coming Of The Pig (6:19)
7- Deus Irae (3:38)
8- Jericho (9:12)

 

Chroniqueur

Ennoia

Amatrice de chats, de zombies, de littérature, de black metal en particulier et surtout de musique en général.

Ennoia a écrit 34 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. darkantisthene says:

    Je n’ai jamais vraiment été convaincu par ce groupe. Mais si tout l’album est du niveau du titre en écoute, je vais devoir leur redonner une chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *