Enslaved

Pas de commentaires      1 139
Annee de sortie: 2010
Pouvez vous faire une petite introduction du groupe pour ceux qui ne vous connaissent pas ?


Nous avons débuté en 1991 sous le nom d’Enslaved à Bergen dans le sud ouest de la Norvège. Nous avons enregistré notre premier album sur cassette en 1992, et la première sortie officielle date de 1993 : le split cd avec Emperor. Nous venons de sortir notre 8ème album studio avec Isa. Grutle [bassiste et chanteur du groupe] et moi sommes dans le groupe depuis le début, il y a eu depuis, beaucoup de changements de line-up.

Aux débuts du groupe vous étiez très proche de la scène « True » Black Metal avec des groupes comme Satyricon ou Emperor. Vous sentez vous toujours proche de ces groupes ou pensez vous avoir pris un chemin différent ?

Je pense que tu parles de ces groupes parce qu’ils viennent de Norvège. Nous nous sentons très proches d’eux, encore plus maintenant car nous avons passé tellement de temps ensemble à faire de la musique. Les temps ont changés, des nouveaux groupes sont arrivés, d’anciens comme Emperor ou Immortal se sont séparés.

Nous avons toujours été proches d’eux, depuis le début mais nous n’avons jamais été un groupe de « true black metal », il n’y a jamais eu de concepts sataniques dans nos paroles et nous avons utilisés beaucoup d’éléments expérimentaux dans nos albums. Egalement au niveau de la production, nous n’avons jamais eu le même son que Darkthrone, nous essayons d’avoir un son différent. Nous respectons ce qu’ils font mais si vous comparez les groupes de true black, vous entendrez des choses que vous n’entendrez jamais dans Enslaved. Mais nous respectons beaucoup le black métal et nous avons toujours été clair sur ce que nous faisions. Et je pense que c’est ce qui fait que les groupes de black métal nous respectent aussi, parce qu’on ne marche pas dans leurs platebandes.

Pensez vous qu’aujourd’hui on peut toujours dire qu’Enslaved est un groupe de Black Metal ?

J’aime appeler ce que nous faisons du métal expérimental. Car pour moi, ayant grandi avec la scène black métal depuis ses débuts, ce genre a toujours été basé sur ses paroles, son concept du satanisme et une musique extrêmement violente et agressive que l’on ne retrouve pas dans Enslaved. Donc à la limite on peut dire qu’on est un groupe de black métal mais je ne peux pas dire que je suis un musicien de black métal.

Même a vos débuts lorsque vous jouiez avec Emperor ou Satyricon vous ne vous êtes jamais senti être un groupe de Black Métal ?

Non. Jamais. Nous avons des paroles différentes, nous parlons de mythologies nordiques. Malgré tout nous avons toujours été et nous serons toujours inspirés par le black. C’est là que se situe la différence.

Dans votre nouvel album on peut trouver des influences nouvelles dans Enslaved comme par exemple des influences de années 70 ou du post-hardcore par exemple.

Nous écoutons beaucoup de musique des années 70, c’est quelque chose de très important pour nous. J’ai personnellement beaucoup de respect pour les musiciens des années 70. Je pense qu’ils ont quelque chose en commun avec les premiers groupes de black métal. Ils n’avaient pas beaucoup d’équipement, ils ont forgé leur propre son, inventé leur propre style de musique. Dans les années 70, rien ne se ressemblait, tout ce qui était fait sonnait comme quelque chose de nouveau. Pour moi c’est tout l’inverse du Power métal par exemple, c’est très facile de comprendre ce qu’ils font, ils ont un matériel coûteux pour avoir le plus gros son mais utilisent toujours le smêms schémas.

Pour moi le black métal et les années 70 c’est la même chose, ce sont des musiques qui sortent de l’âme.

Je ne sais pas exactement ce que tu entends par post-pardcore, mais si tu parles de groupes tels que Neurosis, Isis ou Cult Of Luna alors je te répondrais oui. Je pense que ce qu’ils jouent est très proche de l’expérimental, et ils ont une vision brute d ela musique très intéressante.

Vous avez changé de style au cours du temps passant du black métal à quelque chose de plus expérimental. Avez-vous eu peur de décevoir vos fans de la première heure?

Je ne dirais pas que nous ayons eu peur. Nous avons beaucoup de fans loyaux, qui écoutent chaque album et qui nous donnent l’opportunité de continuer en venant à nos concerts. Ceci dit je peux facilement comprendre que pour des gens qui ont écouté le split cd avec emperor, que l’album Eld leur ai semblé un peu bizarre. Mais en même temps le concept même de faire de la musique est d’essayer chaque fois d’offrir quelque chose de nouveau, des nouvelles idées, des nouvelles émotions. C’est pour cela que nous jouons toujours des morceaux de Frost en concert par exemple, nous aimons toujours ces albums et nous savons que les gens du public les aiment.

Comme nos fans, nous aimons aussi les anciens albums. Les années ont passés et nous avons évolué en tant que personnes et notre musique aussi.

Vous n’avez jamais eu de problèmes avec des fans de la première heure qui vous auraient dis que vous aviez trahi le black métal (une façon de penser très courante dans le milieu) ?

Non, mais je pense que ça pourrait être le cas si on disait être un groupe de black métal. Je sais qu’il y a beaucoup de discussions dans la scène black métal. Je pense que nous avons eu de la chance sur ce point, je sais que beaucoup de groupes qui ont tenté de faire évoluer leur style ont eu ce genre de problèmes. Mais Enslaved restera toujours de la musique extrême nous ne ferons par exemple jamais de l’electro, nous resterons un groupe de métal extrême.

Quelles ont été les réactions dans la presse pour Isa ?

Elles ont été bonnes, elles ont même été fantastiques, partout. Nous avons eu quelques mauvaises réactions en Finlande, mais bon, ils boivent trop de vodka là bas. (Rires).

Meilleures que celles que vous avez eu avec Blodhemn je suppose ?

Blodhemn est un excellent exemple. C’était un des albums les plus extrêmes, il y a d’excellents morceaux mais aussi de très mauvais dessus. A cette époque on avait l’impression que personne n’écouterait cet album, l’album avait été fait très rapidement, mais nous en étions fier à l’époque. Au final, pas mal de gens l’ont quand même aimé. Cela a été pareil avec Eld, quand il est sorti la presse disait que c’était trop extrême que ça dénaturait l’esprit black metal etc… et les même magazines, 3 ou 4 ans plus tard le qualifiat d' »album majeur ».

Es-tu toujours satisfait de tous vos albums ?

Je suis plutôt satisfait de la majorité des albums d’Enslaved car je garde l’avis que j’avais à l’époque où ils sont sortis. Mais pour être honnête je n’écoute plus beaucoup Blodhemn, je n’écoute pas beaucoup Monumension non plus. Mais c’est purement subjectif, les autres dans le groupe aiment beaucoup Monumension. Je ne suis pas d’accord avec eux, je pense que nous avons été trop loin, et certaines parties expérimentales étaient un peu trop calmes sur cet album.

Et quel est ton album d’Enslaved préféré ?

Je serais obligé d’en citer deux. Il y a aujourd’hui, Isa, bien entendu mais vous devez entendre ça tout le temps mais je suis très satisfait de ce nouvel album. Je dois quand même en citer un autre parce qu’il y aussi ce que faisait Enslaved dans le passé donc pour moi ça serait Frost. Je n’oublierais jamais cet album et c’est pourquoi nous jouons toujours beaucoup morceaux de cet album.

Quels sont vos albums favoris de 2004 ou de ce début de 2005 ?

Avant que je parte en tournée il y a eu le nouveau Isis, Panopticon, qui est selon moi un album fantastique. En 2004 j’ai aussi vraiment beaucoup aimé le nouveau Red Harvest, Internal Punishment Programs… Hum… quoi d’autres… le dernier Darkthone aussi, il y a eu quelques changement dans la production mais j’aime le sens dans lequel ça a été. Je ne me souviens plus trop bien des dates mais ces trois là sont mes coups de cœur.

Que pensez vous du téléchargement de musique sur le net ?

Je vois ça comme quelque chose de chaotique. Je pense que c’est impossible d’arrêter ce phénomène, c’est impossible de le contrôler. Je ne me sens pas vraiment concerné par cela dans le sens ou je ne peux rien y faire.

Pour un petit groupe ça peut être un bon outil de promotion. Pour un groupe comme Enslaved qui vend entre 20.000 et 30.000 cd par album, je ne pense pas que nous en souffrions beaucoup. Je pense qu’on gagne en promotion. Pour des gros groupes comme Metallica, je regardais le dvd « Some kind of monster » il y a quelques jours et je trouve ça un peu pathétique quand vous avez déjà vendu 100 millions d’albums, d’en vouloir encore 10 de plus. Je pense que les gens ont créé internet parce qu’ils le voulaintt, ils ont proposé des fichiers en téléchargement parce qu’ils le voulaient et en avait besoin.

Personnellement je ne télécharge pas de musique parce que je n’aime pas la qualité du mp3, on perd par rapport au cd ou au vynil, certaines fréquences sont coupées ou déformées. Mais, de toute façon je ne peux rien faire contre ça, donc en fait je n’ai pas réellement d’avis sur la question.

Vous allez participer au Fury Fest cette année…

Oui, effectivement nous allons participé à ce festival je ne sais pas vraiment quels autres groupes il y aura… Il y aura Slayer cette année ou c’était l’année dernière?

Oui, c’est cette année.

Alors ça sera un bon festival !!

Il y aura de nombreux groupes de black d’ailleurs comme Mayhem, Behemoth, Anorexia Nervosa, Dimmu Borgir etc.

Dimmu Borgir, ouh lah, il va y avoir une sacrée ambiance en backstage alors, ça va picoler !! (rires)

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *