Katatonia – The Black Sessions

1 Commentaire      1 153
Style: doom metal/rock dépressifAnnee de sortie: 2005Label: Peaceville

A coffret copieux, chronique copieuse…

Après un Brave Yester Days qui retraçait les débuts du groupe en tant que groupe de death, voici le deuxième best-of pour Katatonia. On évitera de juger la politique plus que douteuse de Peaceville qui essaie toujours de presser le citron de leurs groupes pour en faire sortir le plus de jus mais on ne peut s’empêcher de le rappeler (Darkthrone pour mémoire avait été victime de cette folie du presse citron). Ok vous allez me dire (ou pas..) que le Brave Yester Days était sorti via AvantGarde mais putain à force de nous sortir des best-of, on finira avec autant de best of que d’albums. Bref…

The Black Sessions donc. Ici pas question d’être arnaqué sur le contenu, les suédois ont mis les petits plats dans les grands pour nous sortir un objet remarquable en tout point. Première chose qui frappe c’est, comme d’habitude avec le groupe, la qualité du packaging, avec, comme d’habitude, une pochette superbe (signée encore et toujours Travis Smith). Au niveau du contenu, pareil, on va pas cracher dans la soupe on en a largement pour nos 25 euros (environ) : 2 CDs et 1 DVD pour 3 fois plus de bonheur.

Allez on commence par les CDs. Quand je vous dis qu’on en a pour notre argent je ne vous mens pas, les 2 CDs cumulant un total de plus de 2h15 de Katatonia, autant dire qu’ils sont bel et bien remplis jusqu’à la gueule. De ce côté donc, pas de problème. Le contenu maintenant. Les 2 cds de ce best of contiennent des morceaux de tous les albums du Katatonia nouvelle génération (post Brave Murder Day) ainsi que des faces B et autres raretés.

La réflexion fréquente du fan blasé, à savoir le : « ouais mais moi j’ai tous les albums je m’en fous d’un best-of » se justifiera donc à moitié pour ces cds. Les raretés étant assez moyennes dans l’ensemble on va dire que la nécessité absolue de posséder ce double album est assez limitée, mais patience, on y reviendra un peu plus tard à cette utilité pour les fans. Pour les non connaisseurs du groupe en revanche cet objet est plus que nécessaire dans leur collection tant les qualité des compos présentes ici est indéniable. De « TearGas » à « Evidence », en passant par « Cold Waves », on peut au passage saluer le choix de nos suédois préférés pour les morceaux proposés. A plus forte raison pour un groupe comme Katatonia qui a fait une quantité hallucinante de hits. Bref les cds ça cartonne déjà et certains groupes se seraient permis de nous sortir juste ça pour le même prix.

Mais nos suédois ne sont pas comme ça et, en plus de ces deux CDS, on nous offre un DVD live de leur dernière prestation en Pologne (pour changer un peu). Et là on entre directement dans la cours des grands. Putain qu’il est bon ce live. Plus d’une heure de pur bonheur. Je ne peux pas parler de ce DVD sans parler de la prestation extraordinaire de Blackheim que ca soit à la guitare ou dans les backing vocals, ce type est définitivement à part sur la scène métal (snif…. Diabolical Masquerade… snif..). Pour ce qui est de la tracklist, pareil, on est pas déçu, une majorité de morceaux de Viva Emptiness ce qui paraît logique mais une multitude d’autres titres de leur précédent albums, poussant même le vice jusqu’à nous achever avec un « Murder » de toute beauté, growlé comme il se doit par un Jonas (Renkse, le chanteur) assez étonnant. Allez petit chipotage quand même, je trouve Jonas un peu statique mais comme dirait krakou « avec la musique qu’ils jouent il va pas se mettre à sauter partout ». Certes mais du coup on a quand même du mal à l’imaginer tenant la basse de Bloodbath. Donc je suis obligé de revenir sur ce que je disais à propos de ce coffret et des fans de katatonia. Je ne vois pas comment un fan pourrait se permettre de passer à coté d’un tel joyau, d’autant plus que, et j’insiste lourdement sur ce point, les ¾ des groupes ne se seraient pas fait chier à nous gâter comme ça et à nous vendre la biscotte a plus de 20 euros (qui a parlé de Cradle? ;) ).

Encore une fois Katatonia démontre son savoir faire de la plus belle façon, nous sortir un coffret comme ça, avec une prestation live excellente et un pack de CDs véritablement excellent.
Je ne mettrais volontairement pas de note à ce coffret car ça n’a aucun sens de noter un best-of mais je ne peux pas vous dire autre chose que « jetez vous sur ce bijou ». Vous ne pouvez pas être déçu c’est impossible.

Krakou :
Je viens mettre mon petit grain de sel sur la très bonne chronique de Dah-Neir, juste pour enfoncer encore davantage le clou et insister sur la qualité hallucinante de ce coffret et son excellent rapport qualité/prix.

Fans ou pas fans, j’aurais presque tendance à dire que tout amateur de métal et même de rock se devrait presque de posséder ce coffret qui présente le groupe dans sa période claire (sur les 4 albums Discouraged Ones, Tonight’s Decision, Last Fair Deal Gone Down et Viva Emptiness).

Ce groupe est vraiment admirable car il a réussi à s’extirper admirablement des clichés metal (et même death metal) pour devenir tout simplement un groupe de rock, certes sombre, mais n’ayant quasiment plus d’affiliation musicale légitime avec le métal, tout en restant accepté et même admiré par nombre de metalleux.

Bref ce coffret, outre l’avantage de regrouper une quantité incroyable de hits (on pourra chipoter sur la présence de titres moins excellents comme par exemple « O How I Enjoy The Light », mais tout cela reste discutable), a le mérite de présenter l’évolution du groupe. De la noirceur dépressive de Discouraged Ones et Tonight’s Decision à la « gaieté » (tout est relatif on n’est pas chez Bézu attention) un peu plus présente sur Last Fair Deal Gone Down (le plus « pop » des albums du groupe), avant le retour vers la noirceur (et l’agressivité) sur Viva Emptiness.

Cette évolution se ressent également dans les progrès énormes accomplis par Jonas Renkse au chant. Lui qui avait vite compris que le chant death n’était pas fait pour lui, souffrait je trouve sur les 1ers albums clairs du groupe (Discouraged Ones et Tonight’s Decision), d’un manque de personnalité dans la voix. Loin d’être défaillante, elle était à mon humble avis trop reminiscente de voix fort connues comme celle de Robert Smith (The Cure) ou Vinnie Cavanagh (Anathema). Vous me direz il y a pire comme comparaison. Mais Last Fair Deal Gone Down représente à ce titre un palier important pour Jonas, qui semble depuis cet album maîtriser sa propre voix, qui en devient quasiment unique, et ô combien magnifique, tellement chargée de tristesse et d’émotion. Ces progrès seront confirmés sur le controversé dernier album en date du groupe, Viva Emptiness sur lequel Jonas chante divinement bien.

Je ne reviens pas sur l’excellent DVD (enregistré en 5.1 avis aux amateurs), Dah-Neir en a suffisamment parlé (on pourra juste chipoter sur le montage un tantinet brutal du concert, avec changements de plans un peu violents, mais ça n’enlève rien à la qualité de la prestation des suédois), mais je voudrais m’attarder un peu sur les fameuses raretés car je ne suis pas tout à fait d’accord avec lui sur la qualification de « moyennes » qu’il a utilisée à leur propos. Mis à part « O How I Enjoy The Light » dont j’ai parlé (qui figurait sur l’EP Tonight’s Music) ou « Wait Outside » (totalement inédit et tiré des sessions de Viva Emptiness) qui sont plutôt moyennes en effet, ce sont de véritables bijoux qui avaient été écartés des LP à mon grand étonnement. On retrouve ainsi le très bon « Help Me Disappear » (sur le même EP précité) et les géniaux « March 4 » et surtout « Sulfur » (putain quel titre !) qui figuraient sur le EP Teargas.

Il n’y a donc pas à discuter
. Je peux comprendre que certains fans ayant aussi ces Eps soient un peu hésitants à investir, mais comme l’a très bien expliqué Dah-Neir, le DVD est là pour les convaincre.
Pour les autres qui connaissent peu ou pas du tout le groupe, c’est le meilleur moyen de plonger dans leur univers sombre mais magnifique.
Je terminerais en indiquant, que, chose rare pour un best-of, les paroles de tous les titres présents ici, figurent dans un très joli livret. Et oui qualité jusqu’au bout mes amis.
Complètement indispensable.

Voici la track-list :
CD1 :
01. Teargas
02. Right into the Bliss
03. Criminals
04. Help Me Disappear
05. Nerve
06. The Future of Speech
07. Ghost of the Sun
08. I Am Nothing
09. Deadhouse
10. Passing Bird
11. Sleeper
12. Sulfur
13. No Devotion
14. Chrome
15. A Premonition

CD2 :
01. Dispossession
02. Cold Ways
03. Nightmares by the Sea
04. O How I Enjoy the Light
05. Evidence
06. March 4
07. I Break
08. For My Demons
09. Omerta
10. Tonight’s Music
11. Stalemate
12. Wait Outside
13. Fractured
14. Sweet Nurse
15. Black Session

DVD :
1. Ghost Of The Sun
2. Criminals
3. Teargas
4. I Break
5. I Am Nothing
6. Sweet Nurse
7. Tonight’s Music
8. For My Demons
9. Chrome
10. Future Of Speech
11. Complicity
12. Burn The Remembrance
13. Evidence
14. Deadhouse
15. Murder

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. jonben jonben says:

    Pûr groupe, va falloir que j’achète ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *