Mastodon + Dozer + Extol – 03 mars 2005 – Boule Noire – Paris

mastodon1

Ca tremblait et ça sentait la sueur ce soir à la Boule Noire.

krakoukass :

Extol, les petits norvégiens venaient défendre leur dernier album que j’aime beaucoup (et apparemment je suis un des seuls.), The Blueprint Dives. Il est clair que le son n’était pas extraordinaire, malgré tout le groupe a délivré un bon set, et la prestation notamment du chanteur hurleur, était particulièrement convaincante, même si sa voix très particulière n’a semble-t-il pas fait l’unanimité. Les morceaux choisis étaient essentiellement tirés du dernier album, et le groupe restera moins de 30 minutes sur scène avant de laisser la place à Dozer. On notera tout de même que le batteur du groupe assure méchamment, mais ce sera un peu une constante tout au long de la soirée, quel que soit le groupe. A revoir dans de meilleures conditions et avec d’autres groupes plus en phase avec le style d’Extol.

En effet autant Dozer et Mastodon correspondaient assez bien, autant Extol faisait un peu « à part ».

jonben :

C’est pile à l’heure que le concert commence avec Extol. Krakoukass et moi sommes assez fan de ce petit groupe norvégien vraiment intéressant, qui a su parcourir 3 styles bien différents en 3 albums, grace en particulier à des changements de line-up. Les guitaristes ayant changé, on pouvait s’y attendre, Extol n’ont joué quasiment que des morceaux de leur dernier album, plus 1 du précédent, Synergy, brulôt thrash progressif génial, que j’affectionne particulièrement.

Le groupe se démène bien sur scène, le batteur assurant des rythmes bien décalés alors que le chanteur promène sa voix nasillarde quand il ne chante pas avec un rendu plutôt correct. J’ai bien apprécié leur prestation mais dommage, c’était trop court et le son ne permettait pas de bien discerner les morceaux, espérons qu’ils repassent bientôt dans de meilleures conditions.

krakoukass :

Après l’installation du matos et un soundcheck rapide, Dozer entre en scène. Je n’avais rien écouté sur cd, et il est rapidement évident que le groupe officie dans un registre proche de celui de feu Kyuss, de QOTSA ou de Clutch. Bref du bon rock avec un son bien stoner. Malgré un léger manque de chaleur et de folie dans la prestation du groupe, j’ai trouvé ça bien carré, et le son était tout bonnement excellent (le meilleur de la soirée). Certains morceaux bien longs mettaient énormément le batteur à contribution qui frappait comme un sourd sur ces fûts et m’a fait forte impression, de même que le gros guitariste vraiment très bon, qui aura même l’espace de quelques minutes remplacé son médiator par une bouteille de bière, de façon somme toute très efficace. Bref bonne surprise et efficacité redoutable sur scène de mon point de vue.

jonben :

Concernant le son, c’est clair qu’un groupe de stoner comme Dozer s’en sort d’en presque toutes les situations, leur son étant basé sur un gros son distordu pas misant plus sur la puissance et la rondeur que sur la disctinction entre les instruments. Leur set est bien mené et leurs compos sympa quoique très prévisible et sans guère d’originalité, que ce soit instrumentalement ou vocalement, restant dans un stoner classique très carré et peu varié, contrairement à un Clutch ou un QOSTA.

krakoukass :

C’est finalement après une légère attente que Mastodon arrive en terre conquise vers 21h20. Le groupe va mener tambour battant et quasiment sans temps mort un set excellentissime alternant les moments forts tirés de Remission comme de Leviathan. « Where Strides The Behemoth », « I Am Ahab », « Blood And Thunder » ou évidemment « Iron Tusk » et « March Of The Fire Ants » (enchaînés d’ailleurs), voilà quelques-uns des moments clés de ce soir. Mais c’est vraiment sur « Megalodon » que le groupe a bien atomisé l’assistance assurant impeccablement le break country avant d’attaquer en double un des passages les plus jouissifs du dernier album en date des américains.

Grosse prestation comme a l’habitude d’en mener Mastodon, et malgré un son très moyen en début de set. Les 4 vikings ricains assurent vraiment parfaitement chacun derrière leurs instruments respectifs. Mention spéciale à Brent, guitariste et de plus en plus chanteur aussi, qui assure admirablement ses parties, avec une tête de beau diable.

Il est 22h25, le temps de jouer une reprise des Melvins et le groupe quitte la scène définitivement annonçant qu’on les reverrait sur les festivals d’été, notamment le Fury Fest.

On y sera !

jonben :

Mastodon magistral. Après les avoir vu en juin dernier à la Petite Loco puis à Bercy, les voici dans une salle plus proportionnée et c’est toujours la même claque. Mastodon est certainement un des meilleurs groupe de métal sur scène en ce moment, leur jeu en plus d’être éminemment technique et complexe est exécuté parfaitement, chacun me bluffe à chaque fois, sans parler de leur aisance sur scène.

Une intro au son de l’océan, ambiance très en rapport avec les thèmes aquatiques de leur dernier album et le groupe arrive, commençant par le long Hearts Alive. Suivra une succession de titres tous aussi marquants les uns que les uatres, quelques uns de Remission et une majorité de Leviathan, pas un seul temps mort ni une seule fausse note.

Acclamé par un public déjà complètement acquis, dont, comme le fera remarquer le bassiste/chanteur Troy, une partie a sûrement découvert le groupe à leur concert en 1ère partie de Slayer, Slipknot et Machine Head il y a quelques mois. Peut-être est-ce aussi parce qu’ils ont été universellement acclamés dans la presse, élu album de l’année par les mags Terrorizer, Revolver et Kerrang (numéro 2 de Metal Hammer) !

A PROPOS DE jonben

jonben Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande.                           [http://jonben.jux.com] [http://jonben.bandcamp.com]

jonben a écrit 452 articles sur Eklektik.

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • marmozets-theweirdandwonderfulkrakoukass | 20 décembre 2014
    Marmozets – The Weird And Wonderful Marmozets
    Vraiment bon cet album, avec des moments bien rageurs et d'autres plus "pop". Avec leur moyenne d'âge de 18-19 ans, ils ont de l'avenir.
  • LP_cover.inddshaq | 18 décembre 2014
    Vanhelgd – Relics of Sulphur Salvation
    Bien d'accord avec le début de cette chro, 2014 a été une bonne année pour le Death-Metal (même si je ne reste pas convaincu par la prestation de Mr Holmes), et voilà une offrande qui va clore mon Necronomicon 2014 avec majesté. Moins la claque que pour Horrendous ou Morbus Chron, mais je ne doute pas qu'avec le temps il ...
  • Guilty-Pleasures_Photo-credit-Hannah-Woodcockjoss | 04 décembre 2014
    Guilty Pleasures 2014
    Quoi ? rien sur Metronomy et The Do ???!!!
  • bbng-iiibeunz | 01 décembre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    excellent ! merci pour le partage ! :)
  • bbng-iiiAER | 30 novembre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    Pour les amateurs, une "cover" magistrale de BBNG de Future Islands "Waiting on you" https://www.youtube.com/watch?v=FWyJEhMHFdM#t=79
  • ben-howard - i forget where we werejoss | 25 novembre 2014
    Ben Howard – I Forget Where We Were
    En parfait accord avec la chronique. On sent dès la première écoute qu'il se passe quelque chose de spécial, même si il en faudra plusieurs pour bien s'imprégner de l'album. Pour moi le sommet du disque se situe avec l'enchainement "End of the affair" et le superbe "conrad" qui montre qu'on peut encore, en 2014, faire d'ex...
  • bbKane | 24 novembre 2014
    Bloodbath – Grand Morbid Funeral
    Entièrement d'accord avec la chronique. Une bombasse d'album pour un groupe que je n'attendais pas à ce niveau. L'apport de Nick Holmes est indéniable dans la réussite de ce disque.
  • dark fortress_venereal dawnangrom | 21 novembre 2014
    Dark Fortress – Venereal dawn
    ah oui quand même !!!