Mork Gryning – Tusen Ar Har Gatt

3 Commentaires      1 107
Style: black metalAnnee de sortie: 1995Label: No Fashion Records

Dans la série « vieilleries qu’il fait toujours bon écouter », je voudrais le premier album de Mörk Gryning. Passé un peu trop inaperçu au moment de sa sortie l’album a pourtant tout pour plaire. Comment ? Je m’en va vous l’expliquer de ce pas.

Mörk Gryning, à l’époque, c’est un duo, composé de Goth Gorgon et de Draakh Kimera alors âgés de 15 et 18 ans évoluant dans un style black assez complexe et technique. L’intro « Dagon » pour une fois n’est pas vraiment inutile, elle plonge bien l’auditeur dans l’univers épique et sombre du groupe. Conclue par une voix en suédois, le disque à proprement parler démarre. Et d’emblée c’est la claque, ça va vite, ça pulse, ça break dans les dents pour redémarrer aussi sec. Le chant est légèrement en retrait mais particulièrement bien foutu avec la voix particulière de Draakh Kimera qui hurle son texte en suédois en toute agressivité. Ce premier morceau montre particulièrement bien ce que le groupe va servir tout au long de cet album malheureusement un peu court (seulement 33 minutes). Une alternance entre des passages rapides, des passages plus lents pour tomber jusqu’à des passages carrément mélodiques au passage de la dernière minute du morceau. Comme entrée en matière on fait difficilement mieux. Les deux, bien que très jeunes (mais Quorthon nous a déjà montré que la valeur n’attend pas le nombre des années) maîtrisent superbement tous les instruments et font preuve d’un sens de la composition assez étonnant.

La suite n’est pas en reste par rapport à ce premier morceau tonitruant, le groupe enchaînant les hymnes avec une facilité déconcertante. Difficile de citer un morceau par rapport aux autres, tant l’ensemble de l’album frise la perfection. Alors certes, la production n’est peut-être pas une merveille du genre, encore que, des groupes bien plus cultes et trves se permettent de nous sortir encore de nos jours des albums à la production bien moins finalisée que celle-ci. La batterie même si elle est extrêmement simple (enchaînant blast et double pédale presque tout au long de l’album) se révèle particulièrement efficace tant son mixage la fait être sourde.

Impossible pour moi de faire l’impasse sur le grandiose final du morceau « Omringningen » qui, à partir de la deuxième minute nous offre un véritable enchantement auditif. Solo de qualité, partie de clavier, rythmique, tout y est tellement énorme qu’on se demande comment personne n’a pu faire pareil. Encore aujourd’hui, même 10 ans après son achat, ce disque et en particulier ce passage me donne la chair de poule.
Difficile aussi de ne pas faire allusion au petit intermède calme d’ « Armageddon Has Come to Pass ». Superbe pièce acoustique sur laquelle la voix se fait plus caverneuse que jamais pour nous plonger un peu plus encore dans les profondeurs abyssales du groupe avant de nous réveiller à grands coups de pieds aux fesses par le démarrage tonitruant du magnifique « unleash the beast ».

Véritable œuvre d’art du black métal suédois le disque parvient à captiver l’auditeur pendant la courte demi heure qui le compose. Sans tomber dans les dangereux stéréotypes du black (mis à part les photos promos du groupe assez kitsch), sans chercher à être trve à tout prix, le groupe nous sert un album personnel, recherché et vraiment très très inspiré !

Talent que confirmera le groupe au court de sa (trop) courte carrière via le superbe Maelstrom chaos ou le très bon Pieces of primal expressionism. On oubliera bien vite leur seul faux pas (relatif cependant) de Return fire pour se souvenir de Mörk Gryning comme d’un groupe de black (mais pas seulement) hors norme qui nous a offert parmi les plus exceptionnels disques de black qu’il m’ait été donné d’entendre jusqu’à aujourd’hui. Passer à côté de ce groupe serait une boulette monumentale tout comme ignorer cet album. Tout fan de black DOIT ABSOLUMENT écouter cet album.

  1. dagon
  2. journey
  3. tusen år har gått
  4. omringningen
  5. armageddon has come to pass
  6. unleash the beast
  7. the final battle
  8. mörkrets gryning
  9. min sista färd (en visa om döden)
Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. fewz says:

    ouhlala!!!! 19.9??? je vais me ruer dessus sans tarder!!

  2. Devin says:

    Reserve tes 30/20 pour Dissection :)

  3. Monster says:

    J’ai souvent lu des comparaisons entre ce groupe et DISSECTION…
    Si c’est le cas, mon cher Dah-Neir, je ne saurais que trop te conseiller d’ecouter les 2 premiers Dissection, soit parmis les plus grands disques de black metal de toute la galaxie !
    Bon moi je m’en vais jeté une oreille sur ce disque quand même…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *