Death Threat – For God and Government

3 Commentaires      1 023
Style: old school/ NYHC/ hardcore metalAnnee de sortie: 2002Label: I Scream Records

Dans Death Threat, il y’a d’anciens membres d’Hatebreed. Voilà, j’espère que cette phrase d’accroche va intéresser les non-fans de old school/ NY hardcore qui liront cette critique.
La carrière du groupe qui débute en 1997 et For God And Government n’est pas leur premier ou dernier disque, mais le 3ème, sorti en 2002, et pour moi le meilleur du groupe, leur dernier album No Here Fast m’ayant un peu déçu.

Le hardcore est souvent autant considéré comme un style de vie que comme un style de musique et Death Threat est incontestablement un groupe qui représente ces 2 facettes, leur discours allant au delà de quelques power-chords brutales et sans fond.
La musique proposée par le groupe est au croisement entre différents styles de hardcore et metal. Les influences (Carnivore, Agnostic Front, Breakdown) sont digérées et une petite (et logique) touche de Hatebreed se fait sentir par moment. Les riffs sont issus de l’école new-yorkaise (NYHC) pour la plupart, donc avec une grosse dose de métal. Les alternances de riffs incisifs et de tempos assez lents mais pas mid tempo non plus, parfois lourds (passages métal obligent) et appuyés par une basse précise et groovy, sont bien sentis et parfaitement enchaînés, limpides et cohérents, ce qui n’est pas toujours évident.
Le jeu de batterie est spécifiquement hardcore, très rapide, énergique, pas forcement des plus techniques, mais en tout cas c’est évidemment efficace, malgré une double pédale discrète mais bien jaugée. A cela, on ajoute quelques traditionnelles moshparts efficaces, bien propices aux démonstrations sur le dancefloor, clairsemées mais totalement maîtrisées.

Le chant est typiquement old school, pas question ici d’un gros chant hurlé bien tough mais plutôt d’un chant punk agressif mais plus parlé que saturé. Les très nombreux chœurs sont bien sentis, quelles que soit les durées de ceux-ci. Ils sont en parfaite cohésion avec les changements de tempo et appuient les vocaux de base.
Les lyrics aussi sont intéressants, c’est d’autant positif que l’on comprend aisément les paroles grâce au chant « old school » assez clair. La vie, Dieu et la justice (pas forcement en bien), la confiance en soi ainsi que le social sont les thèmes les plus fréquemment abordés par le groupe et le hardcore en général. Voici quelques phrases choisies afin d’illustrer les propos : “Land of the brave, home of the free, in god we trust, in liberty, justice prevails. But lies are still told as we watch our world grow old so we keep our eyes on the skies and pray every day for our lives and the lives of those already taken. Our world is forsaken, Helpless cries while millions die for god and government” tiré de For God And Government ou encore “This world is ignorant, We’re digging our own graves, They only tell us what they want, but we’re the ones who pay the price! » tiré de Last To Now. C’est tellement vrai.

Le gros avantage de ce groupe, c’est qu’il ne se contente pas d’être fiché dans un seul style. Old school, NY hardcore, métal, singalongs, chant à l’ancienne, tout est mixé, et c’est ça qui fait de ce groupe une sorte de bouffée d’oxygène dans une genre musical qui peine à innover. Bien évidemment, si vous êtes plutôt fans de gros métal, ce disque ne vous plaira pas forcement, mais les fans de n’importe quelle ‘école’ de hardcore y trouveront leur compte.

En résumé, Death Threat nous a sorti (en 2002 déjà) avec ce disque une pure production, sans doute l’un des disque hardcore m’ayant le plus plu. Si vous êtes fans de Madball, Terror, Carry On ou encore Blood For Blood, jetez vous dessus. Les curieux, testez ce groupe, c’est pour moi un des meilleurs représentants du style.

  1. for god and government
  2. spit it out
  3. as one we stand
  4. the time is now
  5. watch your mouth
  6. still alone
  7. bombs will fly
  8. live in the moment
  9. known all along
  10. broke and bummed out
  11. bombshell
  12. last to know
  13. path i choose
  14. no farewell
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. Julien says:

    C’est du très bon cet album ! Prochain achat !

    Bonne chro ! ;)

  2. Veusti says:

    Plutôt allechant tout ca, faudra que j’y jette une oreille !

  3. Julien says:

    JE L AI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Magnifique, de la bombe, ultra efficace, old school et mosh a gogo ! Enorme !!!!
    Un must have !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *