Mother Superior – Moanin

Pas de commentaires      749
Style: heavy rockAnnee de sortie: 2005Label: Bad Reputation

Ce n’est certainement pas en prononçant le nom de Mother Superior lors de l’une de vos soirées chez l’ambassadeur que vous allez soulevez des liesses d’intérêt et de curiosité, et par la même soigner votre petite crise narcissique de la semaine… Histoire de soigner la mienne, je ne vous avouerai pas que je ne connais ce nom que pour une seule et unique raison, Mother Superior étant depuis 1998 le backing band d’une des figures de proue du milieu punk/hardcore américain, Henry Rollins (Black Flag, Rollins Band), figure à laquelle je voue une certaine admiration. Autant dire que Mother Superior ou pas, c’est toujours avec un certain plaisir que j’attends et reçois les nouvelles offrandes du père Rollins. Pour autant, Mother Superior n’en est pas à ses débuts au cœur des terres du rock. Preuve en est, MOANIN’ n’étant ni plus ni moins que leur septième album où ils continuent une carrière en marge de l’influence du poète punk américain.

Côté pile, Mother Superior se fend d’un album rock devant autant à ses fiers aînés que sont Thin Lizzy, Kinks, Rolling Stones, MC5, Led Zeppelin, The Who mais rappelant également une certaine frange du rock des 90’s telle que pouvait l’entendre Soungarden, Pearl Jam et une bonne partie de cette scène rapidement qualifiée de grunge.

Côté face, Mother Superior sait développer des compositions rock, heavy, à l’énergie et au groove certain. Bien qu’un rien rageuse, on sent dans l’énergie de ces morceaux l’influence chatoyante du soleil de Californie, terre natale du combo. Pas que cette musique soit la parfaite bande son d’instants d’insouciance. Ces compositions sont simplement vouées à l’expression d’un rock puissant, énergique et sans complexe voué au plaisir pur et simple, voué à faire chauffer les amplis et animer nos corps alanguis.
Résultat : vous donnez cette galette à manger à votre lecteur préféré, et un son chaud et positif s’empare de vous, vous donne une envie irrépressible de taper du pied, de monter le son, d’enfourcher votre fidèle destrier mécanique pour une ballade sous le soleil étincelant. Les plaisirs simples de la vie en somme.

  1. this song reminds me of you
  2. fork in the road
  3. get that girl
  4. not for me to say
  5. so over you
  6. devil mind
  7. a-hole
  8. little botor—sister
  9. meltdown
  10. erase her
  11. jack the ripper
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *