The Haunted – The Dead Eye

The Haunted - The Dead Eye

Ouh le parfait candidat au débat que voilà…
On peut déjà lire à droite à gauche, des réactions très diverses quant à cet album. D’aucuns le trouvent lamentable, d’autres (plus rares quand même) le trouvent à grimper aux rideaux… Le problème c’est que The Haunted est toujours très attendu au tournant et que The Dead Eye, encore plus que rEVOLVEr (c’est dire) marque un vrai tournant dans l’histoire du groupe.

Adios le thrash pur et dur sans concession des premiers albums, il paraît aujourd’hui clair que certaines ambitions de changement, vers des tournures beaucoup plus mélodiques semblent prendre de plus en plus d’importance au sein du collectif. Le groupe a beau afficher une solidarité d’apparat en revendiquant la volonté collective entourant ces changements, je pense que peu seront dupes : nul doute que c’est Peter Dolving qui est à l’origine de ces changements qui interviennent, comme par hasard, depuis son retour au sein de la troupe. Loin de moi l’idée de critiquer le bonhomme d’ailleurs, qui est un de mes vocalistes préférés depuis l’époque Mary Beats Jane (cf chronique anthologik). Seulement voilà impossible non plus de nier que la première écoute de cet opus m’a laissé très très (très) dubitatif. « Ah ouais, on est vraiment loin, très loin, du premier album là », voilà en substance ce que j’aurais dit à haute voix si je n’avais pas été seul au moment de la découverte de l’opus.

Mais à la réflexion, qu’attend-on encore de ce groupe ? Qu’il nous serve des « Hate Song », « Bury Your Dead » ou autres « D.O.A. » éternellement ? Il me semble que 3 albums (dont un absolument exceptionnel, le premier) de ce calibre auront suffit à démontrer tout le talent des suédois dans ce registre.
Leur volonté d’aller de l’avant et d’évoluer est donc parfaitement légitime, et doit être acceptée. Mais évoluer est une chose, évoluer dans le bon sens en est une autre…

Et là est tout le problème sur cet album, que je ne qualifierai certainement pas de mauvais, puisqu’il ne l’est pas, mais que je me garderai quand même de qualifier de chef d’œuvre comme certains ont osé le faire. Ce serait, me semble-t-il, aller un petit peu loin tout de même…
Soyons clairs, il faut un peu de temps pour se distancer des précédents albums du groupe, et arriver à trouver ses marques sur The Dead Eye. rEVOLVEr m’avait déjà un poil déçu, mais j’avais finalement appris à l’apprécier et j’étais tout de même bien content de retrouver Peter Dolving à la place qu’il n’aurait jamais du quitter (je ne suis vraiment pas fan du chant de Marco Aro).
Malheureusement, même une fois la distance prise avec The Dead Eye, j’établis personnellement le constat suivant : sur cet album, le bon (voire très bon) côtoie vraiment le pire, ou en tout cas le plus insipide, ce qui est déjà bien trop pour un groupe de ce calibre.

L’album est très varié et plusieurs styles sont abordés. On trouvera d’abord, des titres qui sonnent comme du pur The Haunted tout de même. C’est le cas de « The Flood », « The Medication » ou « The Prosecution », des titres thrash en diable dont seuls les refrains un peu plus mélodiques qu’à l’accoutumée viendront perturber les habitudes et les attentes des fans. Malheureusement sur les 3, seul le dernier est vraiment bon, les 2 premiers étant assez médiocres. Et même si on retrouve « The Stain » dans cette même veine un peu plus tard sur le disque, on s’aperçoit que c’est la première fois qu’un album de The Haunted ne contient probablement aucun hymne thrash qui fera date et enflammera la scène… Dommage, cela aurait aidé à faire passer la pilule de certains titres…
Le changement n’est pas forcément négatif cependant, et certains titres changent profondément du style habituel, comme « The Drowning », un titre absolument excellent pour le coup avec ses guitares aux sonorités stoner (si si), qui montre une direction aussi nouvelle qu’intéressante.
On trouvera aussi un clavecin à la « Golden Brown » des Stranglers du meilleur effet, sur le déjà cité « The Prosecution ». On aura surtout droit à un final époustouflant, peut-être l’un des meilleurs titres écrits par le groupe avec « The Guilt Trip », un titre sombre qui sort des sentiers battus, et sur lequel Dolving nous sert en outre une performance vocale magnifique avec notamment un chant clair renversant. Clairement le meilleur moment de l’album, dommage que le groupe n’ait pas choisi d’en faire son mètre étalon pour l’ensemble des titres.

Malheureusement, à côté de ces excellents moments, un peu trop rares quand même, le groupe nous endort régulièrement, nous anesthésie même plusieurs titres durant, avec quelques titres qui resteront dans les annales comme leurs plus mauvais titres ou en tout cas les plus pénibles et plats.
C’est ainsi le cas entre « The Fallout » et « The Cynic » où le groupe enchaîne ces morceaux les plus plats…

Au final donc, le bilan est un peu mitigé. On ajoutera au crédit de cet album un packaging très joli, et la présence de 2 titres bonus sur l’édition limitée, 2 instrumentaux dont un très court et qui pose une ambiance cinématographique sombre et sympa quand même (« The Highwire ») et l’autre qui est par contre particulièrement astucieusement bien amené. Il s’agit également d’un instrumental, mais bien travaillé sur 4 minutes, et qui débouche directement en enchaîné sur « The Guilt Trip » le summum de l’album.
Quant au DVD bonus, il contient 2 clips, 3 morceaux live de bonne facture, et le making-of de l’album, qui présente 20 minutes durant, le matériel utilisé par le groupe, ainsi que les studios d’enregistrement présentés par Tue Madsen (producteur du disque) himself. Sympa à défaut d’être indispensable.

Sans être un ratage complet donc, on aura du mal à ne pas regretter la faiblesse d’une bonne poignée de titres de l’album qui affaiblissent considérablement l’ensemble et le peu d’excellents titres. A vous de voir donc, pour ma part je suis très partagé et un peu déçu : voilà le 2ème album du groupe que je chronique et c’est une 2ème déception…

  1. the premonition
  2. the flood
  3. the medication
  4. the drowning
  5. the reflection
  6. the prosecution
  7. the fallout
  8. the medusa
  9. the highwire (limited edition bonus track)
  10. the shifter
  11. the cynic
  12. the failure
  13. the stain
  14. the program (limited edition bonus track)
  15. the guilt trip

A PROPOS DE krakoukass

krakoukass Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben. Adresse de contact : krakoukass@eklektik-rock.com

krakoukass a écrit 676 articles sur Eklektik.

13 commentaires

  1. dont un absolument exceptionnel, le second :))

  2. Dont un absolument exceptionnel, le troisième \o/. Bon sinon comme tout le monde pas mal dubitatif au début mais je l’aime bien finalement cet album. Perso pas de titres qui me dérangent mais peu qui me font headbanger comme un malade comme l’ont pu faire les précédents. J’ai bien du mal a imaginer leur évolution maintenant.

  3. Comme Lébo ! :)
    Sinon j’ai écouté ce nouvel album, pour l’instant il me plait plutot bien, même si ca n’a plus rien à voir avec avant…
    T’as oublié The Shifter et son riff ultra bandant niveau thrashosité ! \m/

  4. Roula !!! Moi je le met dans mon top 3 des daubes de l’année moi, avec le nouveau lamb of god

  5. pas dans les bouses de l’année (d’ailleurs le nouveau LOG non plus, il a juste besoin de temps et meme Redneck tue au final) mais dans les albums semi-ratés

  6. A Gurg:
    En fait tu as raison, c’etait des albums que j’attendais beaucoups mais au final pétard mouillé….
    Donc grosse deception pour ces deux skeuds meme s’il ne sont pas aussi pourri que cela….
    (Quoique le dernier Haunted est vraiment à chier !!!)

  7. J’aime bien les albums précédents de The Haunted que je connais, mais me serais lassé d’un énième album du même style. Je trouve le mélange thrash et rock alternatif vraiment réussi sur ce nouvel album, c’est simple direct et assez bien foutu. Faut avouer que tous les titres ne sont pas géniaux mais « The Medusa » est un bon exemple de cet aboutissement à mon avis.

  8. Je l’ai écouté 2 fois. En gros il est insupportable :)
    Les meilleures chansons ressemblent a celles de Revolver, les moins bonnes sont de la soupe…
    Album pas mauvais mais mauvais pour du The haunted lol
    je rééssayerai une ou deux fois histoire de…

  9. pareil que Jonben

  10. Yes « The Medusa » est énorme. Excellent album !

  11. Une évolution intéressante mais un résultat certainement pas à la hauteur du groupe… Dommage.

  12. Les qques écoutes m’ont pas vraiment emballé plus que ça… Des titres bons yen a (medication, medusa, drowning) mais aussi d’autres qui m’ont laissé dubitatif (shifter par ex). Je préfère le The Haunted thrash et harneux des premiers albums pour tout dire, avec mention spéciale pour l’éponyme et le OKW.

  13. jai bien aimer les titre the medusa,the drowning et the medication mais les autre chansont ce resemble presque que toute et najoute rien de special jespere que leur prochain sera meilleur si ils y en a un : D

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • ben-howard - i forget where we werejoss | 25 novembre 2014
    Ben Howard – I Forget Where We Were
    En parfait accord avec la chronique. On sent dès la première écoute qu'il se passe quelque chose de spécial, même si il en faudra plusieurs pour bien s'imprégner de l'album. Pour moi le sommet du disque se situe avec l'enchainement "End of the affair" et le superbe "conrad" qui montre qu'on peut encore, en 2014, faire d'ex...
  • bbKane | 24 novembre 2014
    Bloodbath – Grand Morbid Funeral
    Entièrement d'accord avec la chronique. Une bombasse d'album pour un groupe que je n'attendais pas à ce niveau. L'apport de Nick Holmes est indéniable dans la réussite de ce disque.
  • dark fortress_venereal dawnangrom | 21 novembre 2014
    Dark Fortress – Venereal dawn
    ah oui quand même !!!
  • dark fortress_venereal dawnangrom | 20 novembre 2014
    Dark Fortress – Venereal dawn
    Je m'en fais écouter ça de ce pas !
  • dark fortress_venereal dawnkrakoukass | 18 novembre 2014
    Dark Fortress – Venereal dawn
    Ouaip excellent album pour sûr. Ils ont clairement franchi un pallier avec ce dernier opus. Très belle chronique camarade!
  • anopheli-ahungerMadrumo | 07 novembre 2014
    Anopheli – A Hunger Rarely Sated
    Vachement cool comme fusion !
  • kerretta-pirohiabeunz | 05 novembre 2014
    Kerretta – Pirohia
    Effectivement, ya un côté Russian Circles bien prononcé. Merci pour le retour, ça fait bien plaisir ! Et jette-toi sur leurs albums précédents ! ;)
  • kerretta-pirohiaMarbaf | 02 novembre 2014
    Kerretta – Pirohia
    Ben merde, j'étais passé à côté de ce groupe. Ça me fait penser à Russian Circles. Merci beaucoup pour la découverte (et pour le lien bandcamp).