Venetian Snares – Horsey Noises

3 Commentaires      1 200
Style: breakcore/classiqueAnnee de sortie: 2009Label: Planet Mu

Toujours déterminé à échapper à tous ceux qui voudraient le suivre, Aaron Funke continue de tracer sa propre route et aboutit aujourd’hui dans le petit monde de la pop. Par pop je veux dire « refrain chanté » et « mélodies mémorables ». Si Mike Patton a eu son Peeping Tom alors Horsey noises peut être vu comme la passade accessible, et un poil parodique, de Venetian Snares.

Le canadien n’a donc pas perdu de son amour de l’absurde et il en profite sur cet EP pour emprunter à cet univers musical son costume pour le tailler à sa mesure. Le refrain chanté de la chanson titre proclame donc à une « fille sexy » que le dit chanteur « aimerait lui faire faire des bruits de cheval ». Plus loin, sur « Pig dync », ce sont des grognements de cochons qui sont samplés et transformés en rythmique breakcore. Enfin, sur « Horsey noisers », un dernier sample d’un homme non identifié nous annonce qu’il « nous a dessiné une girafe en train de baiser un éléphant », tout en attirant notre attention sur « cette moustache » qui ressemble à la sienne. On a donc atteint le niveau d’absurde du « C’est une machine pour faire des vaches » qui figurait dans « Vache » sur l’album Cavalcade of Glee ….

Après Filth, Venetian Snares devient encore plus technoïde tout en restant éclectique. Il explore des sonorités moins aventureuses, par rapport au reste de sa discographie, tout en allant là où il n’était encore jamais allé. Tel est le paradoxe de l’artiste toujours en avance sur son temps, il n’explore donc pas ce que son époque produit et avance sur un chemin tout autre. Et bien Venetian Snares est venu, il a vu et il a vaincu. Toujours prêt à remettre en question ce que l’on attend de lui, ce 4 titres fait parfaitement suite à la thématique sexuelle de Filth tout en parodiant ces même pulsions. Une approche donc totalement inverse à l’érotisme électrique de Nymphomatriarch, enregistré avec Hecate aux machines et au lit.

Reste en suspend la question de la voix que l’on entend sur ce premier titre. Est-ce celle de Funke ? Serait ce donc ainsi sa première apparition vocale sur un de ses disques ? Ce petit détail, anecdotique pour les touristes mais essentiel pour les passionnés, marquera peut être un tournant pour la suite de ses aventures musicales. La possibilité d’une expérimentation vocale plus importante n’est pas à exclure mais rien non plus n’est à prédire avec Venetian Snares. La réponse à cette question, l’année prochaine.

  1. horsey noises
  2. horsey vag island
  3. pig dync
  4. horsey noisers

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

3 Commentaires

  1. PA says:

    Mais pourquoi toujours « breakcore/classique » ?une style est attribué pour toujours a une chronique d’un artiste? Non parce que c’est assez important de préciser qu’il y a rien de tel dans ce disque, qui est pas mal du tout, qualité Venetian Snares assurée, mais reste un amuse gueule en attendant le prochain LP. Je le préfere dans les trips d’ambiance que dans les trips débiles en fait, même si certains sont géniaux.

  2. gulo gulo says:

    aaron chantait déjà sur WITBOAS, la reprise de Danzig et même, à mon avis, sur l’un des morceaux du début, dont la voix est la même qu’ici ( « i had a dream you were still aliiiive … »)

  3. Hororo says:

    Je ne connais aucun des albums que tu cites, preuve qu’il me reste encore de la marge dans sa discographie, mais merci de la précision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *