Revolting – Dreadful Pleasures

2 Commentaires      516
Style: death metal suédois old schoolAnnee de sortie: 2009Label: Razorback Records

Alors que le « death metal mélodique » d’aujourd’hui est devenu synonyme de refrains pop et de riffs compressés avec lesquels vous pourriez faire danser la boum de votre lycée, il y a encore des musiciens avec de la mémoire et beaucoup de passion pour le genre. Roger « Rogga » Johanson est l’un d’entre eux et avec Billy Nocera du label Razorback, ils partagent cette passion sans borne.

Nocera l’exprime avec son propre label en signant des groupes de death metal et de doom old school. Johanson, quant à lui, passe son temps à jouer dans une dizaine de groupes différents, un death metal purement old school (Paganizer, Ribspreader, Putrevore ou Bone Gnawer avec Kam Lee de Mantas / Death) influencés par les premiers groupes des labels Earache et Peaceville : Autopsy, Dismember, Entombed. Des groupes de death metal capables de découper vivant l’intégralité d’un bus scolaire avec un son de guitare incisif tout en les faisant headbanguer grâce à un groove immense.

Assisté de Grotesque Tobias (basse) et Mutated Martin (batterie), Roger Johanson joue de la guitare et growle les paroles écrites par Billy Nocera et un dénommé Elektrokutioner. Fait rare, elle mérite d’être lues attentivement par tous les passionnés des EC Comics comme Tales from the Crypt et Vault of Horror (« Killer brain! He wants you for his lunch! Killer brain! Your body he will munch! » dans « Brainwaves of death »).

L’artiste auteur de la pochette, Jeff Zornow, dessinateur de divers comics comme Vampirella, Halloween ou Warhammer 40 000 ainsi que pochettes de disques (Gama Bomb, Gruesome Stuff Relish, Horrific), est clairement influencé par les auteurs de cette époque comme Wally Wood ou Graham Ingels. Une nuée de références qui ne laisse pas au hasard la qualité de l’hommage rendu ici au death metal old school et au genre horrifique d’une manière générale.

La production n’a par contre rien d’old school et profite de la technologie contemporaine pour rendre encore plus puissants les neufs morceaux sans dénaturer les instruments. La basse ronde gronde sous les riffs dont le groove vous attrape la tête pour vous plonger dans une frénésie qui rendra, à la longue, vos cheveux plus longs et plus graisseux qu’ils ne l’ont jamais été! Plus qu’un hommage, Revolting poursuit la route tracée par Dismember et Autopsy et vous invite à oublier tous les groupes de death techniques et artificiels au son d’un death metal suédois old school et irréprochable.

  1. tenafly viper
  2. terror has no shape
  3. overtaken by the crawling
  4. they’re not human
  5. moonshine mutation
  6. video vixen
  7. brainwaves of death
  8. sheetar the bloodqueen
  9. dreadful pleasures

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. Suby Wooby dit :

    …. »L’artiste auteur de la pochette, Jeff Zornow »….
    Louper, essaye encore ^^
    Jeff Zornow n’a dessiner que le logo, la pochette on la doit à Putrid:
    http://www.myspace.com/putridgoreart
    C’est ecrit sur le livret XD
    « Cover artwork and Street Trash artwork by Putrid »

  2. Hororo dit :

    Ca me pète un peu ma chronique mais merci de la remarque, ça m’apprendra a pas être assez attentif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *