Oldd Wvrms – NØT

Pas de commentaires      2 182
Style: doom/sludge occulteAnnee de sortie: 2015Label: autoproduction

Jeune formation située entre Belgique et Luxembourg, Oldd Wvrms semble foisonner d’idées tant le groupe se montre prolifique: formé en 2014, le groupe en est déjà à son second EP avec ce NØT, le précédent (et premier) intitulé Mater Serpentium ayant vu le jour pas plus tard que cet été !

Evoluant à la croisée des genres tels que le doom, le sludge et le black metal, Oldd Wvrms livre ici quatre titres baignant dans une atmosphère occulte, le sample de voix ouvrant Corrosive semble d’ailleurs tiré d’un film bien glauque. Le morceau démarre ensuite tout en lourdeur et en riffs sludge/postcore, le son est gras et le hurleur fait le boulot avec son timbre arraché, partant parfois vers les aigus du black metal. Une très bonne entame franchement contrastée par Crawling Things, second titre qui installe une atmosphère presque doom trad avec ces chœurs de cimetière avant de se recentrer sur leur sludge/doom (qui va mener la danse) tandis que vocalement c’est la fête, un peu de growl (façon doom-death, cela va de soi) et un peu de voix féminine un peu plus tard. Audacieux, voire un peu inégal, d’en mettre autant dans un seul et même titre, mais cela fonctionne et c’est une aura plutôt malfaisante qui s’en dégage.

She Stands Behind en fait de même en nuançant les contrastes sur une rythmique bien lente, on alterne ainsi passages à sombre chant grégorien avec d’autres à voix acérée black metal pour un résultat vocal évoquant un mélange de My Dying Bride et de Thou. De nouvelles cordes qui s’ajoutent à l’arc d’Oldd Wvrms, pourtant déjà très fourni au vu des deux premiers titres. Une variété qui va même s’étendre un peu plus avec Erath, jolie outro atmosphérique aux sonorités dronisantes presque aquatiques comprenant quelques chants de sirènes dans le lointain (celles-ci finiront par se rapprocher).

Bref, de très nombreuses pistes ouvertes malheureusement sitôt refermées après la fin de chaque morceau. NØT n’est néanmoins pas un mauvais album, il souffre simplement de sa trop courte durée. Niveau ambiance occulte tout est déjà très maitrisé, au niveau des compos aussi, seulement à trop vouloir afficher son gros panel d’influences (qui va apparemment de Black Sabbath à Electric Wizard en passant par Amenra, entre autres) on déplore un certain manque d’unité et donc d’identité. Des détails qui seront certainement corrigés lorsque Oldd Wvrms passera au long-format. En attendant, ces jeunes belges montrent déjà avec cet EP de bien belles promesses…

  1. Corrosive
  2. Crawling Things
  3. She Stands Behind
  4. Erath

Bandcamp

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *