Gates – Parallel Lives

Pas de commentaires      911
Style: indie/post-rock/emoAnnee de sortie: 2016Label: Pure Noise Records

Formé en 2011 par d’anciens membres de Lydia et de Bears & Bright Lights, Gates vient du New Jersey et distille une musique pas des plus répandues sur son label Pure Noise Records. En effet, nulle trace de pop-punk ou de (post) hardcore à l’horizon mais un mélange d’indie-rock, de post-rock et d’emo (premier du nom) pour un Parallel Lives, second album du quintet, à l’atmosphère sereine plutôt envoutante.

Dans une optique sensiblement proche de ce que produit Moving Mountains (enfin, en moins « progressif »), Parallel Lives est une collection de onze titres plutôt éthérés, où l’ambiance demeure douce et où la voix de Kevin Dye plane autant que les instruments, sans faire trop de remous.

Et c’est peut-être là le principal défaut qu’on pourrait reprocher à cet album, malgré des émotions et beaucoup de jolis paysages sonores dans lesquels on s’immerge paisiblement, il manque à Gates un petit quelque chose, un brin de dynamisme car certains titres possèdent un véritable effet soporifique (« Fade » par exemple). Dommage, car d’autres sont très inspirés et très touchants, « Eyes » et son excellent refrain, « Empty Canvas » où Dye nous offre enfin un peu plus d’énergie vocale ou encore le single « Habit », très accrocheur dans son delay quasi dreampop.

Joliment produit et blindé de subtilités (même si de petites sautes d’humeurs auraient été bienvenues), Parallel Lives est le genre d’album idéal pour se calmer après une journée de boulot stressante, ou encore pour servir de bande-son à votre sieste. Fort agréable.

  1. Forget
  2. Habit
  3. Eyes
  4. Shiver
  5. House & Home
  6. Empty Canvas
  7. Color Worn
  8. Fade
  9. Penny
  10. Left Behind
  11. Parallel Lives

Bandcamp

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *