Venenum – Trance of Death

Pas de commentaires      672
Style: Death Metal old-school et progressifAnnee de sortie: 2017Label: Sepulchral Voice Records

Putain 6 ans! C’est le temps qu’il aura fallu aux allemands de Venenum pour enfin accoucher de leur premier véritable album après un formidable EP (de près de 30 minutes quand même) dont nous vous avions déjà parlé dans ces colonnes. C’est finalement chez Sepulchral Voice Records que paraît en effet aujourd’hui même, ce Trance of Death qui vient mettre fin aux attentes des amateurs de death metal mêlant habilement savoir-faire à l’ancienne, ambiance occulte et intentions progressives abouties.

Ce fut long donc, mais l’attente en valait la peine car les allemands confirment magistralement tout le bien que l’on pensait d’eux sur leur formidable EP ce qui n’est pas un mince exploit de mon point de vue tant je continue à considérer leur sortie de 2011 comme une des meilleures sorties de death metal de ces dernières années.

Œuvrant clairement dans le sillage de groupes comme Tribulation ou Morbus Chron, Venenum réussit la gageure de rendre comme eux un formidable hommage au son old-school tout en ajoutant cette coloration progressive géniale et qui sied si bien à cette musique, tout en imprégnant le tout de cette savante ambiance horrifique et occulte. On reste cependant davantage ancré dans un death old-school, malgré un son plus clair et des envolées progressives plus marquées qu’auparavant (particulièrement sur la triplette « Trance of Death » dont la 3ème partie dure à elle seule plus de 14 minutes), et la mue opérée par Venenum entre son premier album et ce nouvel opus est donc pour le coup moins spectaculaire et radicale que celle opérée par ses collègues avec leurs Children of the Night paru en 2015, ou Sweven datant de 2014. Contrairement à ces deux sorties qui ont pu occasionner un vrai rejet chez les purs et durs de l’old-school, Trance of Death pourrait susciter une adhésion plus grande, tant Venenum parvient à s’adresser avec succès à la fois à ceux qui ne jurent que par le death à l’ancienne, et à ceux qui aiment leur death metal aventureux et audacieux.

Dès l’entame au violoncelle de « Entrance » auquel se mêle un discret piano, avant que « Merging Nebular Drapes » puis « The Nature of the Ground » déboulent à toute zingue, en passant par le menaçant « Cold Threat » avec son faux tempo apaisé (et cette accélération progressive géniale), jusqu’à la triplette ambitieuse éponyme mêlant passages instrumentaux (« Metanoia Journey » et son orgue démoniaque), détours progressifs et assauts death, le tout dans la plus grande cohésion et cohérence, les 50 minutes de Trance of Death sont simplement parfaites du début à la fin.

Par rapport à Tribulation, qui a du mal à faire dans le concis et peut lasser en proposant des albums franchement trop longs, Venenum trouve ici le parfait équilibre entre substance et efficacité, sans diluer son propos et en n’ayant jamais besoin de faire du remplissage.

Trance of Death fait figure au final de prétendant très sérieux au titre de meilleur album de l’année tous genres confondus. Incontournable!

Tracklist :
1. Entrance
2. Merging Nebular Drapes
3. The Nature of the Ground
4. Cold Threat
5. Trance of Death Part I – Reflections
6. Trance of Death Part II – Metanoia Journey
7. Trance of Death Part III – There Are Other Worlds…

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 789 articles sur Eklektik.

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *