Sex Prisoner/Harm Done – Split

Pas de commentaires      274
Style: hardcore/powerviolenceAnnee de sortie: 2017Label: Straight&Alert Records/RSR Records/Deep Six Records/To Live A Lie Records

Duel franco-américain pour ce split 100% hardcore meets powerviolence, les fougueux nantais de Harm Done rencontrant les excellents Sex Prisoner (de Tucson, Arizona) pour un split huit titres (quatre chacun) né de l’amitié entre les deux groupes ayant récemment parcouru l’Europe ensemble.

Honneur aux américains sur ce split, Sex Prisoner fait partie de ces groupes ayant réussi à renouveler le genre powerviolence, notamment en ralentissant parfois son tempo, leur permettant de sortir du lot. De part son aspect aussi rugueux que sauvage, le quartet livre ici quatre titres à son image: destructeurs et expéditifs, de passages très groovy en accélérations supersoniques avec de nombreux breaks, les courts quatre premiers titres démontrent combien le groupe en impose et que sa renommée n’est pas volée.

Surprise quand vient le tour de Harm Done, d’une part le son des nantais apparaît directement comme plus fort et massif que leurs compagnons de split, d’autre part les influences semblent dorénavant aussi axées death old school que powerviolence. C’est que la mention « Morbid Angel » de la fiche promo – qui aurait presque pu apparaître comme une blague – se voit confirmée. Et là fini de rire à l’écoute de ces quatre titres: de l’ambiance au son de guitare, on sent que le groupe a fait une cure de death à l’ancienne. L’intro de « Force Fed » avec son larsen typique confirme tout ça, de même que la suite toute en riffs mid-tempo. La voix d’Alexis, toujours aussi vindicative, donne elle tout l’aspect revanchard, signature de Harm Done. Les trois autres titres mixeront donc ce gros groove avec de nombreux passages faisant la part belle à la vitesse extrême.

Finalement Sex Prisoner et Harm Done se sont bien trouvés, chacun livrant leur version du genre, plus lourde et plus moderne à chaque fois, mais tous deux surpuissants. Un double-rouleau compresseur complémentaire de la part de deux groupes références du genre.

Sex Prisoner:

  1. Dark Mind
  2. Tropical Island
  3. Power Violence Wonderland
  4. Vengeance Dad

Harm Done

  1. Force Fed
  2. Anhedonia
  3. Endless Fall
  4. Loneliness

Bandcamp

beunz

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *