Jean Jean – Froidepierre

Pas de commentaires      482
Style: post rock/math rockAnnee de sortie: 2018Label: Head Records/Black Basset Records/Iampeur/Musique Sauvage/tcritromal

Après presque cinq ans de silence, les trois gaillards de Jean Jean font enfin leur retour, l’occasion pour eux de confirmer après la révélation qu’était Symmetry, superbe album mélangeant post et math rock dans un écrin de synthés enivrants. Froidepierre, du nom du lieu où l’album a été enregistré au milieu des Alpes, semble emprunter une direction onirique similaire, quoique beaucoup plus habitée par les sonorités electro.

Le duo Sébastien Torregrossa (guitare) et Edouard Lebrun (batterie) accueille sur Froidepierre un nouveau membre à part entière en la personne de Grégory Hoepffner (Radius System, Almeeva, Kid North), multi-instrumentiste ayant déjà une connaissance des lieux (puisqu’il a posé sa voix sur l’album précédent et qu’il est aussi intervenu sur pas mal de lives). Ici essentiellement chargé des synthés (et de la basse), il vient ajouter ses notes souvent contemplatives au groove proposé par ses comparses.

Toujours instrumentale, la musique de Jean Jean passe par de multiples états, d’une transe apaisée (« Aozora ») à des passages plus tendus où le jeu sur les textures hypnotiques marquent profondément (« Limerence »). Comme sur l’album précédent, les compos de Froidepierre nous offrent de nombreuses trouvailles mélodiques au milieu de ces nappes prenantes, de la fausse impression de riff reggae de l’intro de « Tensor Field » (qui mute ensuite en post-rock à l’incroyable progression, ultra enivrante) à la montée continuelle de la tension du morceau-titre, cet album est un perpétuel éveil des sens, renouvelé à chaque écoute.

Sensiblement proche du son des anglais Three Trapped Tigers, Jean Jean a pris le risque de bouleverser ses habitudes en faisant prendre un peu plus de place aux synthés dans sa musique, un risque payant puisque l’aura du groupe, aussi contemplative que froide (pierre), est intacte. Froidepierre est addictif et envoûtant, c’est ce qu’on appelle une vraie confirmation.

  1. Konichiwa
  2. Aozora
  3. Tensor Field
  4. Celjabinsk
  5. Anada
  6. Limerence
  7. Froidepierre
  8. Event Horizon

Bandcamp

beunz

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *