Vessel Of Iniquity – Void Of Infinite Horror

Pas de commentaires      363
Style: black/death/noiseAnnee de sortie: 2019Label: Sentient Ruin Laboratories

Mëme pas un an après son effroyable premier EP trois-titres, Vessel Of Iniquity est de retour. Le britannique seul aux commandes du vaisseau en a ajouté deux autres pour le coup, histoire de prolonger le plaisir. Au menu, toujours ce mélange de black et de death mixé à une alliance noisy bruitiste afin de soulager les oreilles sensibles.

« Invocation Of The Heart Girt With a Serpent » démarre pourtant de manière éthérée, douce, telle une vision de printemps avant l’heure… Non je déconne, on se retrouve en réalité directement dans le tambour d’une machine à laver en mode essorage, mais attention, une vieille machine à laver où les éléments rouillés grincent avec le mouvement. Et de ce grincement s’élève l’âme damnée d’un ancien vendeur Darty dont le profond râle sort des abymes. Puis, même si un court break permet de reprendre son souffle, c’est pour mieux reprendre ensuite son cycle infernal.

Vous l’aurez compris, Vessel Of Iniquity n’a pas changé son fusil d’épaule, il distille toujours une mixture au summum de la brutalité, un son où la boite à rythmes est calée à son maximum, de même que les guitares et basses, fondues dans un magma engloutissant tout, même vos âmes. Même avec de rares ralentissements, la suite de cet EP repousse à nouveau les limites de l’écoutable. Une douloureuse épreuve dont seuls les amateurs de joyeusetés comme Gnaw Their Tongues, le programme essorage à 40°C de votre vieille Whirlpool ou encore Impetuous Ritual devraient y comprendre quelque chose…

  1. Invocation Of The Heart Girt With A Serpent
  2. Babalon
  3. Void Of Infinite Sorrow
  4. Mother Of Abomination
  5. Once More Into The Abyss

Bandcamp

beunz
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *