hardcore/punk

The Real Deal – Demo 2014

Formé au printemps dernier, The Real Deal (rien à voir avec leurs homonymes tourangeaux) est un groupe de Cleveland (c’est marqué dessus) semblant ne pas vraiment souhaiter se démarquer des groupes cultes de hardcore locaux (Integrity et Confront pour ne citer qu’eux). Non, pour ces gaillards-là, ces influences plus qu’évidentes sont assumées pleinement et rebalancées dans une première démo furibarde.

Ritual Mess – Vile Art

Trois mecs d’Orchid, deux d’Ampere. Avant même d’avoir écouté la moindre note du premier album de Ritual Mess, on sait déjà à quoi s’en tenir. Sans surprise, un nouveau groupe formé par des membres de deux cadors de leur style donne complètement dans la même tambouille: LE true screamo.

Single Mothers – Negative Qualities

Single Mothers est un groupe canadien qui semblait parti sur les chapeaux de roues: deux EPs en deux ans, une signature sur Secret Voice (label de Jeremy Bolm de Touché Amoré et distribué par Deathwish Inc.), une foultitude de concerts et une réputation de mauvais garçons qui promettait une suite instantanée. Pas vraiment instantanée puisque le groupe a connu quelques soucis d’effectifs, le chanteur Drew Thomson s’étant par exemple barré en 2011 pour bosser à la mine d’or (!) de Swastika (!! si si, c’est bien le nom du bled). Après deux ans de boulot (et la mise en [...]

Colombian Necktie – Twilight Upon Us

Après avoir produit pas mal de splits (dont un avec les excellents Seizures) et d’EPs, Colombian Necktie sort enfin son premier album. Le groupe de Los Angeles joue du sludgecore à sa guise, direct mais rampant, sale mais groovy.

Frameworks – Loom

Déjà marquant sur EP, Frameworks passe au long-format. Le groupe de Gainesville a pour l’occasion confié la production de ce Loom à un certain Jack Shirley, responsable entre autres des derniers Deafheaven et Comadre. Entre ses mains, le hardcore fortement agrémenté de screamo (et d’un peu de post-rock) du groupe, connait un traitement particulier, aussi poignant que virulent.

Feed The Rhino – The Sorrow And The Sound

Assez confidentiel par chez nous, Feed The Rhino secoue pourtant gentiment la scène anglaise depuis quelques paires d’années. Auteur des très bons Mr Red Eye (2010) et The Burning Sons (2012), le quintet mené par le barbu Lee Tobin n’a pas su résister à l’appel de la major, Century Media en l’occurrence.

Dope Body – Lifer

Mazette, la belle torgnole… Combo noisy originaire de Baltimore et formé en 2008, le groupe a déjà sorti 4 albums avant de nous livrer cette année ce Lifer à la pochette plutôt sobre et directe, qui ne donne aucun indice sur son contenu. Les américains avaient déjà séduit en 2012 avec leur Natural History et remettent donc le couvert en modifiant quelque peu la recette qui a fait leur succès tout en se fondant toujours sur les même bases : noise, punk, avec des grosses déflagrations de guitares.

A Ghost Orchestra – Vile Hymns

En voilà un groupe qui a mal choisi son nom ! A Ghost Orchestra mériterait en effet de sortir de leur transparence tant leur musique fait mouche. Vraisemblablement grands amateurs de Norma Jean et d’Every Time I Die devant l’éternel, les australiens ont donc compilé le côté nerveux et catchy des premiers avec la fureur abrasive des seconds, ça ne réinvente pas la poudre certes, mais pour ce qui est de savoir la faire parler, les gaillards d’Adelaïde sont là !

Anopheli – A Hunger Rarely Sated

Tout jeune groupe partagé entre Grande-Bretagne et États-Unis (entre Londres et Oakland plus précisément), Anopheli comprend en son sein la crème du crust/doom (& more) de ces dernières années, à savoir des (ex et actuels) membres de Fall Of Efrafa, Light Bearer, Momentum, Carnist et Monuments Collapse.

Up River – Undertow

Amateurs de Tool alléchés par le titre de cet album, vous pouvez passer votre chemin ! Rien à voir en effet entre la bande à Maynard et ce jeune groupe originaire de Brighton. Up River correspond en réalité à la réponse anglaise à Touché Amoré, Have Heart et autres Defeater, soit du hardcore mélodique à forte teneur émotionnelle.