hardcore/punk

Anopheli – A Hunger Rarely Sated

Tout jeune groupe partagé entre Grande-Bretagne et États-Unis (entre Londres et Oakland plus précisément), Anopheli comprend en son sein la crème du crust/doom (& more) de ces dernières années, à savoir des (ex et actuels) membres de Fall Of Efrafa, Light Bearer, Momentum, Carnist et Monuments Collapse.

Up River – Undertow

Amateurs de Tool alléchés par le titre de cet album, vous pouvez passer votre chemin ! Rien à voir en effet entre la bande à Maynard et ce jeune groupe originaire de Brighton. Up River correspond en réalité à la réponse anglaise à Touché Amoré, Have Heart et autres Defeater, soit du hardcore mélodique à forte teneur émotionnelle.

Punch – They Don’t Have To Believe

Groupe unanimement respecté par toute la sphère hardcore, Punch se trouve au cœur de cette scène depuis ses débuts en 2007, se servant de la musique comme exutoire autant que de porte-voix afin de dénoncer injustices et sexisme. Les californiens ont déjà une discographie conséquente, ralliant à leur cause autant les amateurs de hardcore « trad » que ceux de mouvances plus extrêmes.

Cruel Hand – The Negatives

Après quatre ans de silence, Cruel Hand est de retour avec un album au titre semblant prévenir de son contenu. The Negatives est en effet un nouveau départ pour le groupe de Portland, parti de Bridge Nine pour Hopeless Records et révolutionnant son hardcore métallique d’antan en y incorporant plein de mélodies punk voire grunge. Bref, de quoi choquer sa fanbase et même risquer de la perdre ?

Graf Orlock – Trailer

Bonne nouvelle, les dingos Graf Orlock et leur « cinema grind » sont de retour ! Mauvaise nouvelle, il ne s’agit que d’un Trailer ! En effet, seulement trois titres à se mettre sous la dent aujourd’hui, mais bon comme tout Trailer qui se respecte, un film entier devrait suivre, non ? (C’est bien ça et ça s’appellera Crime Traveller).

Gnarwolves – S/T

Après avoir compilé ses trois EPs sur The Chronicles Of Gnarnia, Gnarwolves débute un nouveau cycle en livrant un premier long format éponyme. 10 nouveaux titres poursuivant la perpétuelle quête de fun du trio keupon de Brighton.

Raw Justice – Artificial Peace

Arrivant tout droit de Nantes, Raw Justice comprend en ses rangs des membres Regarde Les Hommes Tomber et Harm Done, notamment le chanteur de ces derniers, aussi proprio du label Straight & Alert. Le hardcore étant sa marque de fabrique, on ne manquera pas de rattacher Raw Justice au son typique straight-edge-old-school-youth-crew (oui oui, tout ça à la fois).

Rort – Warpath

Rort est un groupe australien assez confidentiel. Formé en 2008, c’est seulement cette année que le groupe de Melbourne fait gentiment remuer la toile, enfin surtout les blogs spécialisés en musiques extrêmes.

Okkultokrati – Night Jerks

Quand la vie vous joue des tours, cela entraine parfois des modifications dans ce que vous entreprenez. Prenez par exemple Päl Bredup, guitariste chanteur d’Okkultokrati, groupe norvégien oscillant jusqu’alors entre noise et blackened punk (dont les plus proches collègues de boulot se nomment Haust et Årabrot), voilà qu’avant l’enregistrement de ce Night Jerks, le gaillard a eu de sévères problèmes musculaires, tellement sévères qu’on lui a interdit de jouer de la guitare ! Qu’à cela ne tienne, sa guitare a donc été remplacée par un synthé…

I Hate Joanna Lumley – Pet Hates

Je ne sais pas ce que l’actrice de Chapeau Melon et Bottes de cuir a fait à ces jeunes anglais de Brighton, en tous cas ces derniers lui en veulent au point d’avoir pris un patronyme célébrant cette haine envers elle. I Hate Joanna Lumley (simplifié en IxHxJxLx) s’est donc imprégné de cette haine pour la régurgiter au travers d’une musique violente et barrée, fun et sauvage, aux confluents des styles extrêmes.