Latest Content

Gideon – Out Of Control

Album après album, Gideon a su se faire une place au cœur de la scène hardcore/metal US. Out Of Control, leur cinquième album, semble pourtant apparaître comme un nouveau départ pour le groupe de l’Alabama. En effet, le quartet a ici quelque peu bouleversé ses habitudes en ouvrant sa musique à un autre style plutôt désuet mais qui fait un retour en fanfare chez pas mal de groupes: le néo metal. Ah, j’en vois déjà qui grincent des dents…

Sanction – Broken In Refraction

Pure Noise Records semble avoir pris goût à sortir des albums affiliés « metalcore à l’ancienne remis au goût du jour »: de SeeYouSpaceCowboy à Chamber (dont je vous ai récemment parlé), le label californien participe donc grandement à ce revival. Deux ans après son premier EP, Sanction fait son retour avec un premier long-format, toujours non-avare en moshparts et tempo bas.

Chamber – Ripping / Pulling / Tearing

Avec Wristmeetrazor et SeeYouSpaceCowboy (parmi d’autres), Chamber fait partie de cette jeune génération de groupes qui fait revivre aujourd’hui la vague initiant l’arrivée du metalcore sur le devant de la scène au début des années 2000. Un revival qui connaît son petit succès, remettant au goût du jour une violence décomplexée bien loin des canons mélodiques du genre.

Kaonashi – Why Did You Do It?

Mine de rien, il y a un maximum de groupes oubliés de 2018, Kaonashi en fait partie. Le titre de Why Did You Do It?, leur dernier EP en date, semble même un reproche de ne pas avoir découvert cet excellent groupe plus tôt ! Le groupe de Philadelphie joue une musique très fraîche, basée sur du chaos dans la grande tradition des Dillinger Escape Plan et autres Converge mais sonne totalement personnel grâce à d’excellentes phases plus mélodiques.

Next Time Mr. Fox – Sunken City

Originaire d’Italie (Cesena), Next Time Mr. Fox n’est pas un nouveau venu dans le monde merveilleux du metalcore (formé en 2012) mais connait un nouveau départ suite à de multiples changements de line-up (c’est simple, il n’y a plus que le chanteur comme membre originel). L’occasion parfaite de tenter de s’imposer au sein d’une scène un peu moribonde ces derniers temps grâce à un album percutant ?

The Callous Daoboys – Die On Mars

The Chariot, Botch et The Dillinger Escape Plan vous manquent ? Voici un groupe pour vous ! The Callous Daoboys est en effet la dernière sensation en matière de hardcore métallico-chaotique. Ces jeunots originaires d’Atlanta débarquent avec une férocité et une énergie à tout rompre, un tourbillon de riffs et de breakdowns couplés à un irrésistible sens de la déconne.

Defying Decay – Metamorphosis

Outre celle du Japon et dans une moindre mesure de la Chine et de la Corée du Sud (on ne parle là pas de K-pop), la scène asiatique n’est pas des plus exposée par chez nous. Originaire du pays aux paysages incroyables (et du tourisme de masse), Defying Decay vient donc mettre la Thaïlande sur la carte du metal avec ce Metamorphosis, premier album autoproduit. Le jeune groupe de Bangkok joue un mix de metalcore et de death mélodique visiblement influencés par les groupes phares du genre.

Blood Youth – Starve

Après deux EP dont on avait parlé par ici, les anglais de Blood Youth passent enfin au long-format avec ce Starve, l’occasion de développer leur mix de metalcore et de pop-punk ? Et c’est là que le groupe prend tout le monde de court, ce nouvel album dévoile une facette totalement différente et inédite pour Blood Youth, celle du néo metal (!).

Black Matter Device – Hostile Architecture

Découvert l’année dernière avec l’étourdissant Modern Frenetics, Black Matter Device remet le couvert malgré quelques modifications de line-up (un changement de guitariste et le départ de l’un des deux hurleurs). Le groupe de Virginie nous sort pourtant avec ce Hostile Architecture une suite assez logique, complexe, pleine de saccades, de breakdowns et d’imprévisibilité.

Knocked Loose – Mistakes Like Fractures

Comme annoncé sur ma chronique du récent EP d’Inclination, Knocked Loose (qui partage un guitariste avec ces derniers) sort lui aussi un nouvel EP, donnant enfin une suite à l’excellent Laugh Tracks, album qui est mine de rien sorti il y a déjà trois ans ! En fait d’EP, ce Mistakes Like Fractures est un trois titres avec comme nouveauté le titre du même nom, une reprise de The Warriors et un réenregistrement d’un titre de leur premier EP, bref une seule véritable nouveauté à se mettre sous la dent…