Latest Content

Suicide Silence – Become The Hunter

Suicide Silence n’est aujourd’hui plus à présenter. Le groupe californien désormais mené par Eddie Hermida (All Shall Perish) suite au décès du charismatique Mitch Lucker (il y a huit ans déjà) sort ici son sixième album. Le dernier en date éponyme (2017) avait un peu désarçonné les fans, notamment son premier single « Doris » et ses parties chantées quasi-Deftoniennes. Nulle trace de chant clair sur Become The Hunter, Suicide Silence a ici opté pour un retour à ses fondamentaux: le true deathcore.

Loathe – I Let it In and it Took Everything

Bon… Les pochettes d’albums de Loathe ne sont décidément pas ce qu’ils font de mieux, voilà sans doute l’enseignement à retenir du premier contact avec ce nouvel album du groupe de Liverpool. Heureusement, un autre enseignement prend bien vite le dessus : la musique des anglais est toujours aussi bestiale et jouissive à la fois.
Le groupe poursuit sur la lancée de son excellent premier album et accentue encore les traits de son style, se faisant encore plus agressif et implacable quand il l’est mais en plus efficace (« Broven Vision Rhythm » –> la torgnole en 2min35 ou « New Faces [...]

Loathe – The Cold Sun

Première réalisation longue durée pour les anglais de Loathe, et en ce qui me concerne découverte très récente (et donc tardive). Mon premier contact avec ce groupe aura en effet eu lieu d’abord avec la découverte du nouvel album (I Let It In and It Took Everything) qui sort ces jours-ci, mais j’ai rapidement entrepris de vérifier ce que j’avais pu rater avec le premier album des anglais, sorti en 2017 sur Sharptone Records déjà. Ce qui nous amène à ce The Cold Sun, qui est déjà à lui seul une putain de grosse claque à côté de laquelle [...]

The Warriors – Monomyth

La mode semble être aux retours après une très longue absence ! Après des groupes tels que Tool ou Bleeding Through (et avant celui de Poison The Well (?), programmé au prochain Psycho Las Vegas), voici celui d’un groupe dont la popularité était énorme sur Myspace: The Warriors. Un succès qui s’est bien vite éteint puisqu’en plein milieu de leur succès le groupe a décidé de tout arrêter.

Like Moths To Flames – Where The Light Refuses To Go

Rare survivant de cette seconde vague de metalcore imbibé de « post-hardcore » (avec guillemets car il s’agit ici de sa version ricaine bien sucrée), Like Moths To Flames a toujours eu un rythme de croisière pour ses sorties d’albums, une tous les deux ans. Sauf que début 2019, le groupe de Columbus, Ohio, a quitté le fameux Rise Records pour aller chez les australiens de UNFD. Une signature célébrée par ce Where The Light Refuses To Go, premier EP trois-titres où le groupe semble vouloir démontrer qu’il a toujours de l’énergie à revendre.

Septa – Bitten By The Serpent Of The Kingdom Of The Spirit

On n’avait pas pris de nouvelles de Septa depuis 2014 et son EP Destroyer, c’est que le temps file ma bonne dame ! Depuis, le groupe ukrainien a poursuivi son bonhomme de chemin, alternant albums, EPs, live, covers et rééditions (tandis que son chanteur a aussi officié chez The Nietzsche en même temps), bref pas de temps mort pour eux ! Bitten By The Serpent Of The Kingdom Of The Spirit n’en contient pas non plus de temps mort, le nouvel album du groupe originaire d’Odessa est un nouveau mélange d’influences très variées sur fond d’une thématique plutôt originale: [...]

UNITYTX – Madboy

Pure Noise a toujours eu tendance à varier les plaisir, alternant ces derniers mois les sorties de hardcore metal bien fat (Left Behind), la pop punk plus gentille (Hawthorne Heights) et même un quelques songwriters qui la jouent acoustique (Cory Wells par exemple). Le label californien marche au coup de coeur et c’est ainsi qu’il est tombé sur UNITYTX. Mixant hip-hop et gros son hardcore metal, le groupe originaire de Dallas dénote forcément dans le roster !

Fantom Limb – Self Titled

Des envies de chaos à l’ancienne ? Fantom Limb est fait pour vous ! Pas vraiment nouveau venu sur la scène US (car actif depuis 2013), le groupe texan déboule avec un (seulement ?) premier court EP ultra vénère marchant dans les traces de Botch, Breather Resist ou encore Coalesce. Le hardcore chaotique est ici cru, infusé de metal et de noise avec plein de contretemps et de cris déments à s’en décrocher la glotte.

SeeYouSpaceCowboy – The Correlation Between Entrance And Exit Wounds

Quelques mois à peine après la sortie de Songs For The Firing Squad, SeeYouSpaceCowboy fait déjà son retour ! Cependant, The Correlation Between Entrance And Exit Wounds risque de bien surprendre les amateurs de leur premier jet. Une raison à cela ? Un gros changement dans leur approche musicale, le groupe de L.A. quitte totalement ici son « sass grind » barré au profit d’un metalcore premier du nom.

Bad Wolves – N.A.T.I.O.N.

Derrière cette cover racoleuse se cache l’un des derniers « supergroupes » formé outre-Atlantique. Composé de Tommy Vext (ex-Snot, ex-Divine Heresy) au chant, John Boecklin (ex-DevilDriver) à la batterie, Doc Coyle (ex-God Forbid) et Chris Cain (ex-Bury Your Dead) aux guitares et Kyle Konkiel (ex-In This Moment, Vimic) à la basse, Bad Wolves (formé en 2017) a sorti un premier album intitulé Disobey l’an dernier (pour la petite histoire, Dolores O’Riordan devait y avoir un featuring pour une reprise du fameux « Zombie » de The Cranberries, sauf qu’elle est malheureusement décédée avant), un premier album qui a fait un énorme carton aux [...]