Dark The Suns – In Darkness Comes Beauty

Pas de commentaires      787
Style: metal gothiqué growléAnnee de sortie: 2007Label: Firebox

Pas besoin de lire la biographie pour deviner que Dark The Suns est un groupe finlandais. On retrouve en effet un son, une mélancolie bien propre aux groupes venant de ce pays comme un bon Swallow The Sun par exemple.

La comparaison n’est pourtant pas de mise, puisque Dark The Suns n’œuvre pas dans le doom métal, mais plutôt dans un métal sombre et gothique, au tempo paradoxalement plutôt rapide, qui évoque parfois par bien des aspects, la musique des allemands de Crematory, notamment en raison de cette voix masculine grogneuse ou carrément death qui accompagne la musique, en alternance avec un chant susurré.

Né en 2005 sous la forme d’un projet solo d’un certain Mikko Ojala, Dark The Suns a rapidement pris la forme d’un véritable groupe, même si Mikko reste le maître à bord.
Chaque morceau présent sur ce « In Darkness Comes Beauty » est l’occasion pour le groupe de laisser transpirer une tristesse et une mélancolie extrêmement palpables, et parfaitement mises en valeur par un piano très présent et très bien joué.

Des titres comme « The Sleeping Beauty », « Alone », ou « Angel Soul » ont de quoi marquer l’auditeur tant ils sont réussis et entraînants.
On appréciera vraiment le fait que le groupe n’ait pas trouvé nécessaire d’ajouter une voix féminine souvent à tort jugée utile pour insister sur la mélancolie du propos, et dont la présence n’aboutit la plupart du temps qu’à alourdir l’ensemble et à rendre la démarche plutôt pataude…
A noter également la présence d’un vocaliste invité sur « Ghost Bridges » Harri Kauppinen (chanteur du groupe Beyond the Dream), présence bienvenue qui apporte une certaine fraîcheur même si son registre vocal reste dans le death.

Malgré toutes ces qualités, on sera obligé de noter quand même que la musique de Dark The Suns est très simple et directe, et que tout cela manque un peu de variété et de diversité. Du coup, si réussi et entraînant sur la durée de 5 ou 6 titres, l’album devient subitement un peu redondant et lassant sur la durée.

Dommage mais pas rédhibitoire pour les amateurs du genre, et sans aucun doute annonciateur d’un avenir prometteur pour cette formation finlandaise qui vient s’ajouter au nombre impressionnant de groupes venant de ce petit pays.

  1. reflections
  2. the sleeping beauty
  3. black the sun
  4. alone
  5. a darkness to drown in
  6. angel soul
  7. drama for gods
  8. ghost bridges
  9. like angels and demons
  10. away
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 1035 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *