Verse – Aggression

5 Commentaires      1 603
Style: hardcoreAnnee de sortie: 2008Label: Bridge Nine Records

Habité par la flamme du hardcore, Verse sont les fiers détenteurs de l’esprit de Minor Threat. Bien loin de répéter la musique de leurs ainés, Agression est marqué par la détermination et la puissance de chansons aussi traditionnelles que modernes. Le terme n’est toutefois pas le signal d’un départ par rapport au hardcore mais, la marque de l’originalité qui parcourt ce disque. Possédé par un esprit révolutionnaire, Verse prend le pari de faire un disque dont l’émotion et le discours ouvertement politiquement sont inséparables sans pour autant que l’un prenne le pas sur l’autre.

Dès les premières notes de « The new fury » l’émotion jaillit et s’infiltre en dehors du disque. Possédé par le même souffle de révolte qui a parcouru les veines de toutes les femmes et les hommes privés de leur liberté, les paroles du chanteur prennent à la gorge par leur justesse. La qualité d’écriture est ici très impressionnante tant la violence des paroles est contrebalancé par la justesse de chaque mots.

Construit autour de ces paroles, Aggression est un album qui se lit autant qu’il s’écoute. Alors que les disques se téléchargent et s’écoutent sans aucun livret à côté, Aggression est un album dont la lecture des paroles n’est pas juste recommandé, elle est obligatoire.

The new slave’s south of the border, murdered or overseas. We still struggle with the fact that one percent has ninety-nine on their knees (The new fury).

La qualité d’écriture des morceaux n’est toutefois pas en reste, loin de là, car si l’émotion des paroles est si bien portées c’est parce que l’énergie des musiciens qui les accompagnent est aussi explosive et dévorante. « Old guard », « Signals », Unlearn », tant de chansons qui agitent le coeur de l’auditeur et l’emportent dans des rêves de courses effrénées. Jouée avec force, chaque chanson est interprétée avec la force du désespoir, comme si la vie de chacun de ces musiciens comptaient dans l’interprétation de chaque titre.

Possédé par la détermination et une foi sincère en leur musique et leurs paroles, Verse accomplit en moins d’une demi heure de musique ce que des musiciens apprentis révolutionnaires ne réussissent pas à faire pendant toute leur carrière. Pas de mascarade ou de tromperie, l’émotion est vraie et ce ne sont pas les hurlements du chanteur, semblables à ceux que l’on entendrait sortir de la gorge d’un homme dont on retire un couteau du ventre, sur « The new fury » qui me feront mentir. De même, l’énergie positive qui se dégage de « Serenity (Story of a three man – Chapter three) » alors que le chanteur hurle ses paroles est saisissante. Construite en trois mouvements, cette histoire pleine de frustration et d’espoir résume dans son dernier mouvement l’essence dans ce disque grâce à cette seule phrase : « This is the story of a free man ! ». Une phrase qui, associée à la musique et à la force de la voix du chanteur, vaut tout les slogans du monde.

La sincérité et l’honnêteté qui se dégage de chacun de ces douze brulots hardcore fait de ce disque un monument essentiel dont la force de la conviction fera surement de Verse un des groupes du genre les plus essentiels du moment. Des paroles qui, sorties de la main d’un presque total étranger à la scène hardcore, pourront surement paraître présomptueuses aux yeux des plus aguerris de ce genre. Pourtant il suffit d’une écoute pour se rallier à la cause de ce disque et l’accueillir comme tel. A n’en pas douter, Aggression sera sans aucun doute l’un des disques plus marquant de cette année pour de nombreuses personnes, toutes générations et tous horizons musicaux confondus.

  1. the new fury
  2. old guards, new methods
  3. suffering to live, scared of love
  4. signals
  5. scream
  6. story of a free man – chapter one: the end of innocense
  7. story of a free man – chapter two: the cold return
  8. story of a free man – chapter three: serenity
  9. blind salvation
  10. unlearn
  11. earth and stone
  12. sons of daughters

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. fewz says:

    J’ai envie de dire: « Hardcore is lifestyle! Keep it real guys! » :D Excellent album!

  2. faya says:

    J’avais beaucoup aimé Rebuild mais je doute pas que celui là soit meilleur encore. Gimme gimme :D

  3. Nico says:

    Verse m’a toujours saoulé et ça changera pas avec celui-ci ;-)

  4. Julien says:

    Ultra fan de Rebuild, un peu moins du virage amorcé sur From Anger & Rage, même si ça reste le dessus du panier, faut que j’écoute celui ci !!!

  5. thot says:

    Le myspute me plait bien je vais y jeter une oreille!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *