The Raveonettes – Sometimes; Beauty; Wishing

Pas de commentaires      1 184
Style: rock rétro et noisyAnnee de sortie: 2008Label: Vice Records

Sometimes They Drop By EP
Beauty Dies EP
Wishing You A Rave Christmas EP

Dans la micro vague des duos rock masculin/féminin, les Danois de The Raveonettes font assurément partie des trois meilleurs. Depuis leur premier mini-album Whip It On, sorti en 2002, Sune Rose Wagner (lui) et Sharin Foo (elle) enregistrent ce qui se fait de plus bouleversant en matière de balades abrasives rétro. Certains frustrés se contentent de dire qu’ils ne font que plagier les Jesus & Mary Chain. C’est vrai que les deux groupes partagent les mêmes influences et obsessions : Les mélodies rock 50’s (Buddy Holly, Eddie Cochran) et girl groups 60’s (Shangri-la’s, Ronettes), les accords du Velvet Underground, les rythmes de Suicide, la reverb des groupes surf rock ; Le tout évidemment écrasé par un mur de guitares noisy au dessus duquel les voix monocordes des deux protagonistes se mêlent jusqu’à l’hypnose. Malgré ça, il est impossible d’en vouloir aux Raveonettes de ne pas faire preuve de la plus grande originalité. En effet, il faut vraiment avoir les oreilles en carton pour ne pas entendre la sincérité et le talent qui se déploient dans les mélodies imparables du duo. Les Raveonettes chantent pour ceux qui croient encore à l’amour, alors que tout leur crie que tout est fini. Leur musique mêle espoir, fatalité, vie et mort. Pour terminer l’année en beauté, le duo a décidé de sortir quatre EP, disponibles uniquement en téléchargement. Le premier ne contenait que des remixes tout à fait dispensables ; Les trois autres, en revanche, valent largement leur pesant de mégabit.

La dominante électronique qui règne sur Sometimes They Drop By évoque évidemment les sus-cités Suicide. En plus sucré peut-être. On notera tout de même qu’ici, le déluge drone est tel qu’il est quasiment impossible de distinguer les guitares des machines. Les plages de bruits tristes de « Sometimes They Drop By » et « Vintage Future » sont de véritables couvertures soniques sous lesquelles ont se plait à pleurer son bonheur et son innocence à jamais perdus. La saturation est à son maximum mais n’empêche jamais les mélodies de se frayer un chemin tortueux, renforçant encore ce mélange beauté/saleté dont le groupe est friand. La beauté, on en reparle justement avec Beauty Dies, le deuxième EP. « Young And Beautiful », la chanson d’ouverture, s’impose d’emblée comme un des meilleurs morceaux du groupe. Pop, teinté d’une approche très new-wave, il sonne comme si Blondie n’avait jamais viré disco. Le son se fait plus sec et, si « The Thief » et « Here Comes The End » invitent à la danse, ce n’est que pour célébrer cette mélancolie que l’on chérit comme notre seule amie.
Et en ces temps de fête, la mélancolie prend plus de place qu’on ne voudra l’admettre.

Le EP Wishing You A Rave Christmas, On l’aura compris, contient quatre chansons de Noël. Un exercice auquel le groupe s’était déjà prêté, s’inscrivant ainsi dans la tradition d’une certaine pop culture. Mais « Come On Santa », et son texte à double sens (« Come on Santa, make me feel alright/bring me snow on this christmas night »), tient plus de la supplication que de la liste de voeux. Confirmation avec « Christmas (Baby Please Come Home) »… L’ambiance ne va pas vraiment être à la fête. Les synthés refont leur apparitions. Ethérés et floconneux, ils sont suspendus au tintement de clochettes qui sonnent la fin d’une histoire. Les guitares suivent le mouvement avant de glisser comme des larmes. Non, ce n’est définitivement pas la neige qui trouble la vue du paysage, au dehors du train qui nous emmène là où vont les « Christmas Ghosts » qui ne cessent de hanter ces nuits devenues solitaires.

Loin de bêtement se répéter, les Raveonettes continuent de creuser le sillon de leurs influences avec intelligence et sensibilité. Et à l’écoute de ces trois derniers enregistrements, une autre évidence se fait : Si David Lynch devait tourner une suite à Twin Peaks, les Raveonettes en seraient la bande son idéale.

  1. way out there (sometimes…)
  2. blood red lies (sometimes…)
  3. sometimes they drop by (sometimes…)
  4. vintage future (sometimes…)
  5. young and beautiful (beauty…)
  6. black/white (beauty…)
  7. the thief (beauty…)
  8. here comes the end (beauty…)
  9. christmas -baby please come home- (wishing…)
  10. come on santa (wishing…)
  11. christmas ghost (wishing…)
  12. christmas in cleveland (wishing)
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *