Faggia – Monde Flottant

Pas de commentaires      142
Style: ambient/electro/trip-hopAnnee de sortie: 2021Label: Autoproduction

Faggia est le projet personnel du musicien parisien du même nom, complètement aux antipodes de Krass, son autre projet de hip-hop/electro plutôt décalé. En effet, pas de recherche de boumboums dansants ici (même s’il on en trouvera tout de même quelques uns) mais plus d’expérimentations sonores et une volonté réelle de suspendre le temps au travers d’une musique électronique plus introspective.

Monde Flottant porte particulièrement bien son nom, Faggia nous immergeant dans une musique synthétique mais très expressive. Les sons et les voix étant distordues mais harmonieuses tandis que la batterie (assurée par Paul Void de Stamp et Al-Qasar) vient appuyer le propos essentiellement onirique, mais sachant aussi s’illuminer par des rythmiques plus enlevées (le final du morceau-titre).

Mais c’est une aura mystérieuse qui plane majoritairement sur ce premier EP. « Feu Béton » faisant penser à la bande originale d’un film inquiétant avec sa tension s’épaississant peu à peu. Puis surtout « Ruine » et ses textures plus riches passant de grésillements à des mélodies plus épurées au sein d’un climat particulier mélangeant tribal et nappes de synthés enivrantes déployant un maximum de couleurs et de sensations.

Comme le dit si bien la fiche promo qui l’accompagne, ce premier EP n’est que la partie émergée de l’iceberg. Ces trois titres sont en effet superbement composés et font déjà naître un vif intérêt pour ce jeune artiste. Certes on reste un peu sur notre faim tant ils passent vite, mais c’est un peu ici comme un apéro, on garde un peu de place pour le repas qui suit. En espérant que Faggia ne tarde pas trop à se remettre aux fourneaux car j’ai faim maintenant !

  1. Feu Béton
  2. Ruine
  3. Monde Flottant

beunz
Up Next

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *