Eclipser – Pages

Pas de commentaires      142
Style: black metal dissonantAnnee de sortie: 2021Label: Autoproduction

Pur produit de l’underground canadien, Eclipser est né du côté d’Ottawa en 2017 et a livré son premier album en 2019 (Pathos). Combinant les accès dissonants d’un Deathspell Omega et la technique labyrinthique d’Ulcerate, Pages est un nouveau court chapitre (d’un peu moins d’un quart d’heure) d’agression sonore réservée aux oreilles avisées.

Car comme les deux groupes précités (influences qu’ils revendiquent), Eclipser développe ses envies chaotiques au sein de titres véhéments et étonnamment plutôt courts pour le genre pratiqué (« Matternaught » faisant moins d’une minute et demie), un étonnant parti pris dans un style habitué aux longs fleuves blindés de méandres. Les vocaux de Franky Falsetto (qui gueule aussi chez Serene Dark) sont eux très expressifs (bien qu’un poil monocordes), apportant la hargne nécessaire à la complexité qui se dégage de cet EP.

Pages est au final un solide petit EP qui ravira les amateurs de structures alambiquées, mais aux dynamiques mouvantes paradoxalement plutôt accrocheuses. Une très chouette découverte sur laquelle on va garder un œil, et même les deux mais avec des lunettes de protection (les éclipses solaires, vous savez combien c’est dangereux…).

  1. Pages
  2. Matternaught
  3. Carry Your Burden
  4. To Never Wake Again
  5. Fathomless

beunz
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *