Naut – Hunt

Pas de commentaires      220
Style: Post-Punk / Death RockAnnee de sortie: 2023Label: Season of Mist

En voilà une pochette intrigante! Au premier abord, je croyais y voir une sorte de sorcière en pleine incantation, mais en me penchant dessus plus attentivement, j’ai réalisé qu’il s’agit simplement d’un effet de lumière et que le personnage principal est en réalité le chanteur de Naut, Gavin Laubscher, arc à la main, sans doute pour évoquer la chasse (hunt), titre du premier album des anglais de Bristol.

Et au-delà de la surprise de la pochette, on est directement cueilli et accueilli par l’excellent « Dissent » qui introduit l’album et qui ne ment pas sur la marchandise, quant au contenu de ce Hunt : il sera ici question de post-punk, évoquant à la fois les anciens, façon Sisters of Mercy ou Joy Division, et les plus récents comme Grave Pleasures (avec lesquels Naut ont d’ailleurs tourné, comme par hasard!) qui sortent d’ailleurs leur nouvel album en avril. En attendant cette nouvelle offrande de la bande à Kvohst,  je peux vous dire que Naut fera plus que jouer les seconds couteaux car le groupe montre avec ces 8 solides compositions qu’il est déjà à considérer comme un challenger de poids sur le ring du Post-Punk. Il faut dire que le groupe a déjà sorti deux EP en 2018 et 2019 (dont un titre avec un featuring d’Henrik Palm, ex In Solitude), avant de se lancer dans la composition de ce premier album chez Season of Mist sur lequel Naut montre qu’il a clairement haussé son niveau de jeu et qu’il maîtrise parfaitement les codes du post-punk flirtant avec le rock gothique.

Le son de la guitare de Jack Welch (avec son allure à la Kerry King) est emblématique du genre avec cette reverb emblématique, et l'(omni)présence discrète d’un synthétiseur (joué par Laura Taylor qui je pense participe aussi vocalement d’une très belle manière à la fin du titre « Damocles ») contribue magistralement également à appuyer l’ambiance « cold » et gothique que l’on attend d’un album de ce genre. Ajoutons à cela une basse (tenue par Andi Effe) qui sonne et sait prendre sa place et surtout un chanteur chevelu qui assure (et qui s’occupe en plus de la programmation de la batterie électronique) de son timbre clair et grave (qui m’a parfois rappelé le timbre du chanteur de Kontinuum) : pas de doute Naut coche toutes les cases en créant cette ambiance à la fois sombre et dansante, avec des titres et surtout des refrains très accrocheurs.

On pourrait citer n’importe lequel des 8 titres, tant il n’y a vraiment rien à jeter sur Hunt : 40 minutes de qualité, et un premier album hyper prometteur pour la suite!

Tracklist:
01. Dissent (04:18)
02. All the Days (04:07)
03. Gold & Death (04:13)
04. Damocles (05:28)
05. 8 in 3 (06:57)
06. Unity of Opposites (04:26)
07. Nightfall (04:29)
08. Watchers (05:16)

krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 1174 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *