black metal

Salò – Sortez Vos Morts

En ces temps où les bars sont toujours fermés, voilà un album qui va nous immerger derrière le comptoir d’un tripot crasseux où traine odeur de vieux mégots et celle d’un reste de gerbe mal nettoyé sur un mur, un mur d’où a aussi apparemment coulé pas mal de sang. Vous l’aurez compris, on n’est pas là sur les grands boulevards et Salò n’est pas un patron de bar des plus accueillants, un accueil qui se fait d’ailleurs par un extrait d’un dialogue de Seul Contre Tous, histoire d’instantanément créer le malaise attendu.

Ceremonial Bloodbath – The Tides Of Blood

Toujours très inspiré quand il s’agit de dénicher des groupes repoussant les limites de la violence sonore, Sentient Ruin s’est cette fois-ci promené du côté de Vancouver et y a découvert au fin fond d’une caverne (c’est apparemment dans ces coins-là qu’ils aiment chercher) Ceremonial Bloodbath, quartet formé en 2015 autour de membres de Nightfucker, Encoffinate, Ahna ou encore Radioactive Vomit, soient des habitués de la scène UG canadienne. Ils ont ici uni leurs forces afin de matérialiser un premier album infusé de haine et de sang.

Heretical Sect – Rapturous Flesh Consumed

Après le court EP Rotting Cosmic Grief sorti en 2019 chez Vendetta Records (Afsky, Ultha…), Heretical Sect a fait son retour fin 2020 avec un premier album dans sa besace. Rapturous Flesh Consumed voit le jour chez Gilead Media (Krallice, Yellow Eyes…) et Redefining Darkness Records (Imperial Triumphant, Helleborus…), deux structures connues pour leurs groupes aussi virulents qu’aventureux, deux adjectifs qui siéent parfaitement aux quatre gars cagoulés du Nouveau Mexique puisqu’ils mélangent death, black et doom metal tout en intégrant moult atmosphères et dissonances.

Thy Catafalque – Naiv

Moi qui pensais naïvement (huhu) en avoir terminé avec l’année 2020, je me suis récemment fait cueillir en beauté par le dernier opus de Thy Catafalque sur lequel j’étais manifestement passé beaucoup trop rapidement à sa sortie en janvier 2020.
A ma décharge je n’ai jamais été grand fan du projet du hongrois Tamás Kátai, pourtant acclamé par beaucoup et considéré comme un des grands noms de l’avant-garde (pour ce que ça veut dire) ayant lors de mes tentatives précédentes, été échaudé par une impression de « trop », voire « trop plein », tout en reconnaissant des qualités évidentes dans la musique [...]

Hyrgal – Fin de Règne

C’est un peu comme une seconde vie pour Hyrgal. Projet né en 2007, il ne reste du line-up original que Clément Flandrois (chant/guitare – Svart Crown) qui a été rejoint en 2019 par Alexis Chiambretto (basse – Deveikuth) et Nicolas « Ranko » Muller (batterie – Artefact). Une nouvelle ère qui débute paradoxalement par une Fin de Règne, second album qui continue dans les traces de son prédécesseur (Serpentine – 2017) qui était essentiellement axé sur les trémolos pour un rendu atmosphérique enivrant, mais en s’en distinguant en même temps par son approche ultra agressive.

Mini-chroniques de fin d’année, la seconde vague…

Et c’est reparti pour une seconde vague de mini-chroniques, une fois encore voici quelques albums qui ont marqué d’une manière plus ou moins forte cette si spéciale année 2020, qui, malgré ses conditions, a livré pas mal de bonnes choses à se mettre dans les oreilles, voyez plutôt…
Crowning – Survival Sickness (Zegema Beach Records)

Mené par le chanteur des excellents Frail Hands, Crowning est un jeune groupe mélangeant screamo et (emo)violence pour un cocktail survitaminé tous nerfs dehors. Les courtes dix-huit minutes de ce nouvel album (faisant suite à quelques splits et Eps) passent bien vite, déversant [...]

Eternal Majesty – Black Metal Excommunication

Groupe fondateur du black metal « à la française » fondé en 1995, Eternal Majesty sort de son sommeil entamé suite à son précédent album (Wounds Of Hatred And Slavery – 2006). Presque quinze ans de silence enfin brisés par cette nouvelle offrande: Black Metal Excommunication, au titre semblant vouloir affirmer leur statut à part dans la scène, rejetant toutes les normes et conventions du genre.

Loudblast – Manifesto

Si vous avez loupé l’épisode précédent sachez que la dernière ogive des français de Loudblast date déjà de 2014, ce Burial Ground qui avait marqué les esprits et surpris tous ceux (dont j’étais) qui s’imaginaient que Loudblast était un groupe à Papa/Papy dont les heures de gloire étaient clairement derrière lui. En effet cet album quasi unanimement consacré comme l’un des tous meilleurs du groupes, remettait Loudblast sur les rails des acteurs de poids typés « death metal ».
Les voici donc enfin de retour pour donner une suite à cette petite bombe en 2020, et quoi de mieux pour marquer [...]

Fhail – Engraved Misery

Pandémie qui s’éternise, six personnes max à table pour le réveillon, c’est avec un étrange sentiment que la période de Noël arrive cette année. Et quoi de mieux qu’un petit EP bien dans l’esprit pour l’accompagner, et vous l’aurez compris: l’esprit n’est pas vraiment à la fête mais à la déprime ! Fhail va donc nous y aider avec cet intéressant premier EP.

Mini-chroniques de fin d’année, la première vague…

La fin de l’année approche à (trop) grands pas et force est de constater que de nombreux albums de l’année 2020 ne figurent pas (encore) sur votre webzine favori. Manque de temps ou d’inspiration (voire les deux), voici quelques oubliés/découvertes de 2020 valant le détour sous forme de mini-chroniques. Et comme on dit pour le covid, il y aura d’autres vagues bientôt, prenez soin de vous !