black metal

Dark Funeral – Attera Totus Sanctus

Putain quelle baffe ! J’en attendais pas tant de Dark Fu, après un correct Diabolis Interium qui n’allait pas révolutionner la musique. Mais cette fois ils ont fait fort nos petits suédois, très fort.Pour qui ne connaît pas Dark Funeral, on a affaire ici à des vieux routards du black avec un premier album sorti il y a prêt de 10 ans : The secret of the black arts (le 1er disque de black que j’ai acheté dans ma vie… arf…). Ils ont poursuivi leur petit bonhomme de chemin, en multipliant les sorties jusqu’à 2001 (1 tous [...]

1349 – Hellfire

Décidément ça ne chaume pas chez nos amis les norvégiens. Après deux albums des plus réussis, ils n’auront pas tardé à nous envoyer leur troisième livraison démoniaque. Si on fait un petit flash-back on se souviendra que, à la sortie de Beyond the apocalypse j’avais signalé un petit changement dans le style du groupe qui ne se contentait plus de nous labourer les oreilles à grands renforts de batterie explosive, mais qui s’essayait à quelques expérimentations, plus… je n’irais pas jusqu’à dire mélodiques… expérimentales disons. C’est donc on se demandant comment le groupe allait avoir tourné que [...]

Khors – The Flame of Eternitys Decline

Il est parfois des intuitions dont on ignore la cause ; un cd pointe le bout de son nez, on entend 2-3 informations à son sujet et on imagine quasi immédiatement que le résultat va être à la hauteur des espoirs que l’on s’est permis d’y rattacher.
Et il est parfois des introductions de chroniques dont on ignore comment elles vont nous amener à aborder le vif du sujet dans la mesure où le fil conducteur s’est perdu dans les méandres de l’indicible (zzzzzzzzzzz…). Celle-ci en fait partie.
Bon déjà on est gentil on évite de confondre avec les [...]

Shining (swe) – Iv the Eerie Cold

J’attendais beaucoup du quatrième album de ce groupe qui peut être considéré comme l’un des principaux leaders d’un genre de plus en plus pratiqué et de mieux en mieux desservi : le black/doom dépressif. Les riffs acérés, les ambiances torturées et les complaintes pernicieuses des Within deep dark chambers et autres Livets Ändhållplats (respectivement 1er et 2ème album) résonnent encore dans mon esprit. Depuis l’arrivée du combo sur la scène en 1998, les intentions sont claires : pervertir la jeunesse en les abreuvant de valeurs négatives, haineuses, suicidaires. J’ignore si les textes ont une quelconque influence sur le comportement [...]

Evohe – Tallus Mater

Oh un groupe de black ?! Oh français ?! Oh signé sur Oaken Shield ?!! Quelle surprise ! Non content d’avoir déjà parmi les plus grosses pointures du black hexagonal ( Crystalium Nehemäh ou encore Malleus Maleficarium en tête) le petit label qui monte nous propose une fois de plus une nouvelle recrue française dans son écurie. Evohe sort avec ce Tallus Mater son premier album après une démo unanimement saluée dans les magazines comme dans les webzines, autant dire donc que le groupe était attendu à la sortie de sa grotte.
Rapide description du [...]

Mind Ripper – Khaos Humana

Chroniquer l’album d’un groupe Français est toujours un exercice de style intéressé. Soit tu aimes le groupe et on te taxe de vendu à la cause du label, voire de chauvin, soit tu n’aimes pas et on t’accuse de ne pas soutenir la scène française qui n’a vraiment pas besoin de ça. Loin de ces débats stériles et puérils je me baserais sur un avis qui comme d’habitude n’engage que moi.
Ceci étant dit passons donc a ce Mind ripper, groupe français donc et plus précisément originaire de la région Rhône Alpes. A ce propos il faut souligner que [...]

Dark Fortress – Stab Wounds

Tout d’abord un grand merci à un de nos fidèles lecteurs, Avragorn pour ne pas le citer pour m’avoir fait découvrir ce disque, qui, je dois bien l’avouer m’était complètement passé à coté. Donc merci à toi Avra !
Pour commencer à parler de ce groupe je ne peux pas m’empêcher de faire mon intellectuel en traduisant « Dark Fortress » en islandais, ça donne « Dimmu Borgir »… Marrant non ? De là à faire un rapprochement entre les deux il n’y à qu’un pas que je m’abstiendrais bien de franchir tant la différence musicale est radicale.
Bref, [...]

Vargsang – Throne of the Forgotten

Il est à espérer que, suite à cette chronique, personne n’appréciera cet opus au point de vouloir manifester personnellement son engouement à l’égard de l’unique membre qui tient la barque du groupe car je ne souhaiterais pas être complice d’un début de socialisation néfaste (selon la théorie rousseauiste qui a, semble-t-il, ses adeptes en Allemagne) de ce one-man-band outre-Rhin. Vargsang (l’homme) doit probablement avoir trouvé refuge dans des forêts impénétrables dont il n’envisage pas les moindres recoins souillés par le pas d’un quelconque importun car, non content de refuser toutes interviews, il invite (exhorte ?) ces congénères à ne [...]

Black Circle – Distant Winds

Son des cavernes, voix dégueulante, des titres tels que « The night under a cold eternal sky » ou « And only the wind wept its mournful cry », si on n’est pas en présence d’admirateurs de Darkthrone et de la true scène norvégienne des 90’s (une allusion au black inner circle pour le nom du groupe ?), je veux bien couper mes ongles fourchus !
Nulle débauche de technicité, aucune démonstration instrumentale, c’est bien évidemment à des structures assez basiques (pauvres et peu inspirées pourrait-on dire un jour où la mansuétude ne serait pas au rendez-vous) que l’on a affaire. Les riffs [...]

Mork Gryning – Tusen Ar Har Gatt

Dans la série « vieilleries qu’il fait toujours bon écouter », je voudrais le premier album de Mörk Gryning. Passé un peu trop inaperçu au moment de sa sortie l’album a pourtant tout pour plaire. Comment ? Je m’en va vous l’expliquer de ce pas.
Mörk Gryning, à l’époque, c’est un duo, composé de Goth Gorgon et de Draakh Kimera alors âgés de 15 et 18 ans évoluant dans un style black assez complexe et technique. L’intro « Dagon » pour une fois n’est pas vraiment inutile, elle plonge bien l’auditeur dans l’univers épique et sombre du groupe. Conclue [...]