Daysend – Severance

4 Commentaires      1 190
Style: néo metalcore ?Annee de sortie: 2004Label: Metal Blade

Tiens pas con… Prendre une grosse base de thrash façon école suédoise et y injecter une bonne dose de néo…
C’est ce qu’a décidé de faire Daysend, groupe australien, sur son 1er album, Severance.

En effet on retrouve les riffs caractéristiques de l’école suédoise, ainsi que des bons cris façon metalcore, mais tout cela se trouve allégé par des parties mélodiques et un chant clair excellent, qu’on peut rapprocher des groupes de néo typiques.

Ok vous allez me dire c’est déjà ce qu’a fait In Flames avec son dernier (et bancal) album, Soundtrack To Your Escape. Bah oui c’est pas faux, mais là où In Flames semble ne pas assumer son flirt de plus en plus marqué vers les gimmicks du néo, Daysend en formation neuve qu’il est, peut clairement et pleinement les assumer sans complexe.

Le résultat est donc une musique qui rappelle tour à tour et sans complexe le meilleur du metalcore (comme sur les excellents « Born Is The Enemy » ou « Ignorance Of Bliss » dont les attaques riffiques traduisent rapidement les influences du thrash suédois) ou du néo tendance brutale (on est très loin de Linkin Park attention) comme sur le très mélodique « Prism Of You ».

Attention encore une fois : je parle de néo mais peut-être est-ce une erreur. Il serait en effet dommage que les allergiques au néo s’arrêtent là-dessus et décident que Daysend ne mérite pas d’attention car c’est faux. Et je le répète, s’il y a quelques sonorités ou passages qui sonnent néo, Daysend est loin d’être un pauvre groupe dont le guitariste ne connaîtrait que 2 accords comme c’est souvent le cas dans les groupes de base estampillés néo-métal. Pour preuve, on a même droit à de très bons solos de guitare (sur « Countdown » par exemple) bien sentis par ci par là, qui permettent de nous rassurer sur le niveau technique des musiciens du groupe.

Le point fort de Daysend reste néanmoins indéniablement un chanteur très versatile et au timbre très agréable tant dans les passages furieux que ceux plus calmes. Ses interventions sont parfois (en fait une seule fois sur le trop mielleux « September ») doublées par un chant féminin qui émane du charmant corps de la bassiste du groupe.

Chacun pourra donc trouver son compte dans la musique de Daysend, mais pour ma part je trouve que les morceaux à dominante néo sont quand même en dessous du niveau atteint par les autres compos : ainsi « September » (qui rappelle presque Cold avec quelques cris supplémentaires) ou « Sellout » sont-ils un peu décevants par rapport au reste de l’album.

Il reste néanmoins une bonne poignée d’excellents titres, et le reste est également très bon.

Au final, Severance est une excellente surprise de la part d’un nouveau venu dont on espère que le prochain album confirmera tout le talent d’ores et déjà perceptible sur cette très bonne galette.

On notera que Severance est sorti fin 2003 en Australie et que la magie des signatures et distributions fait qu’il n’est sorti chez nous (via Metal Blade) que fin 2004…

  1. born is the enemy
  2. ignorance of bliss
  3. the blood of angels
  4. countdown
  5. prism of you
  6. end of days
  7. severance day
  8. sellout
  9. september
  10. beggars with knives
  11. sibling
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 900 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. jonben jonben says:

    Merci Krakou de m’avoir fait connaitre ce groupe, j’adore cet album.

  2. Pierre says:

    Je trouve que ça ressemble à Mnemic, mais en mieux et sans les samples évidemment.

  3. Jean-Philippe says:

    Peuple EKLEKTIK vous ment depuis le début, il n’y a pas de néo dans cette musique. Merde ma couverture m’a laché AAARRGGHHHH !!!

  4. jonben jonben says:

    Bon travail krakou, t’as snipé le dernier résistant anti-néo de la rédac’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *