Psycroptic – Symbols of Failure

1 Commentaire      1 074
Style: death techniqueAnnee de sortie: 2006Label: Neurotic Records

Voici encore une sortie à recommander aux amateurs de finesse… Symbols of Failure ou la boucherie en 9 leçons.
Symbols est le 3ème album de ce groupe australien qui pratique un death/grind intense qui ne fera pas connaître le moindre instant de repos à l’auditeur, tout au long des presque 40 minutes qui constituent la galette.

La musique pratiquée par Psycroptic est extrêmement brutale on l’a dit, mais elle est aussi extrêmement technique. En cela, on peut rapprocher le style du groupe de celui de combos tels que Cryptopsy ou Necrophagist.

Pour autant, le chaos sonore ici mis en musique, s’accompagne d’une voix féroce, privilégiant les éructations plus aigues aux growls death, qui sont quand même de la partie, après tout on fait du death metal…

L’originalité de Symbols réside d’après moi dans le fait que l’album constitue quasiment un seul titre de 40 minutes, décomposé en 9 parties. En effet, l’enchaînement des titres est tellement rapide, qu’on se rend rarement compte du changement de piste (exception faite du passage de « Repairing The Dimensional Cluster » à « Epoch Of The Gods »).
N’allez pas croire pour autant que cet album soit tellement complexe et monolithique que son écoute relève du chemin de croix. C’est là toute la force de Psycroptic : là où nombre de ses camarades échouent à rendre l’écoute de leur album intéressante sur la durée, Psycroptic propose un album passionnant et qui ne « saoule » pas l’auditeur malgré son extrême brutalité et sa virtuosité technique, qui ne prend jamais le pas sur le plaisir de l’écoute.

Car de virtuosité technique il est incontestablement question ici : les plans s’enchaînent, les riffs passent et ne se ressemblent pas, dans un tempo extrêmement rapide, avec toutefois quelques petits ralentissements (certainement pour permettre au batteur de respirer et de reprendre son souffle), le tout appuyé comme il se doit par une batterie de très haut niveau, qui ne lésine pas sur les blasts à foison. Ajoutons que la prod’, claire mais puissante, rend parfaitement justice à cette virtuosité en permettant à tous les plans d’être parfaitement audibles et compréhensibles.

J’ai souvent tendance à m’ennuyer face à ces groupes de death chaotiques et tellement techniques qu’ils en deviennent parfois imbuvables. Pourtant Symbols Of Failure est vraiment un putain d’excellent album avec lequel je prends un pied pas possible grâce à ces compos parfaitement maîtrisées (écoutez le terrible « Our Evolutionary Architecture » pour l’exemple).
Fortement recommandé aux amateurs de Cryptopsy, Cephalic Carnage, ou même de groupes comme Crowpath.

  1. alpha breed
  2. missionaries of a future to come
  3. merchants of deceit
  4. minions the fallen
  5. repairing the dimensional cluster
  6. epoch of the gods
  7. our evolutionary architecture
  8. an experiment in transience
  9. cleansing a misguided path
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 901 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. Keyser says:

    Le Scepter était chiant, très chiant même. Mais les 2 extraits qui tournent sur Earache m’ont l’air plus convainquant, on verra ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *