Kragens – Seeds of Pain

2 Commentaires      1 159
Style: heavy thrashAnnee de sortie: 2006Label: Thundering Records

Malgré l’évidente sous-exposition de la scène Metal française (Par rapport à d’autres pays européens par exemple), le public hexagonal peut tout de même se réjouir et être fier des groupes qui la composent. Et Kragens qui s’affirmait déjà avec Dying in a Desert comme une formation avec laquelle il allait falloir compter, enfonce le clou avec Seeds of Pain. Pour ce nouvel opus, c’est Tue Madsen (The Haunted entre autres) qui s’est collé à la production. On aurait pu craindre une perte ou une dissolution de l’identité sonore du groupe, il n’en est absolument rien. Avec notamment un très bon travail au niveau des compositions, Kragens affirme sa personnalité et transforme l’essai.

Hautement performant sur le plan technique et à même de taquiner de gros pontes au registre similaire (Nevermore par exemple) Kragens propose un album Heavy-Thrash aux sonorités résolument modernes. En pointe, on notera le chant de Renaud Espeche au registre plus qu’étendu. Dans son entreprise de ménage de la cave au grenier, ce dernier risque fort de vous dépoussiérer les esgourdes en additionnant à son registre Heavy des influences Thrash, Power, Black et Death. En témoignent les altitudes Halfordiennes atteintes sur ‘Danger of Death’ et les bas-fonds gutturaux dans lesquels il évolue avec aisance sur ‘Dream in Black’.

Cette synthèse vocale est d’ailleurs tout à fait représentative de l’état d’esprit du groupe qui repousse les limites du genre. Loin de s’appuyer uniquement sur la force de frappe tout à fait suédoise procurée par la production, Seeds of Pain dépasse les carcans traditionnels et nous propose une palette de titres tout à fait variée et efficace. On remarquera dans la catégorie des mises au point immédiates quant à l’identité du groupe le très accrocheur ‘Seeds of pain’ ou encore le très Heavy Metoool ‘Reconquista’ qui se pare d’une belle complexité dans ses structures et ses solos. On notera également l’affection de Kragens pour les mid-tempi redoutables et les envolées lyriques au détour d’un ‘The Last’ ou du très Dickinsonien ‘Darkness’. A signaler enfin la très belle ballade ‘I Choose To Die’ dans lequel le groupe ne cède rien de son âpreté, ce qui ne lui donne que plus de valeur.

Cependant Seeds of Pain n’est pas encore une tuerie intégrale, les deux derniers titres de la galette semblant moins inspirés. On passera aisément outre cet élément en prévoyant à Kragens un bel avenir et la venue d’un avènement tout proche. Car chaque titre de Seeds of Pain révèle un travail conséquent et un peaufinage non moins impressionnant. L’amour du travail bien fait, pourrait-on dire, est sans aucun doute la marque de fabrique la plus probante de la formation. A suivre et de près !

  1. seeds of pain
  2. the last
  3. danger of death
  4. darkness
  5. i choose to die
  6. reconquista
  7. dream in black
  8. over the deadline
  9. sonderkommandos defy

Chroniqueur

alchemist

Chroniqueur inter mi-temps, amateur de chats, de Metal mélodique sous toutes ses formes, de fromages de caractère, de bons bouquins, de radios intelligibles... et de zombies.

alchemist a écrit 99 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. cava76 says:

    Madsen est une pieuvre c’est pas possible… sur combien d’albums il a bossé en un an???

  2. Monster says:

    J’avais jeté une oreille sur cet album et en effet c’est de la bonne came proche de Nevermore. Un groupe à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *