Bilan 2006 crusto

Pas de commentaires      1 079

Albums de l’année

No Turning BackHolding On
Le vent en poupe, le groupe hollandais nous confirme qu’il est actuellement l’un des groupes phares du hardcore européen actuel. NYHC du début à la fin, sincère et efficace, la musique proposée par le combo est entraînante et rafraîchissant. Et ça paie, puisque nos cinq bataves tournent aussi aux USA et en Amérique du Sud.


Death Before Dishonor & Black FridaySplit
Un groupe beatdown hardcore de Boston membre des FSU et un groupe allemand de straight edge hardcore partagent ce disque. Le groupe américain semble prendre une voie plus hardcore et moins métal, mélangeant donc les passages ultra dansants, les chœurs avec les beatdowns, alors que le groupe allemand, du fait de la présence de membres dans Zero Mentality, opte pour une voie plus métal. Excellent split avec des morceaux énormes de la part des deux groupes. Une tuerie.

IsisIn the Absence of Truth
Craignant de voir en ce disque la suite de Panopticon, que je n’avais pas du tout aimé, et bien le « choc” fut important étant donné qu’Isis a encore évolué. Les passages agressifs le sont, cette fois, alors que l’ensemble est encore plus post-rock. Un beau disque, pas le meilleur du groupe certes, mais sûrement pas le pire. A écouter en priorité le terrible morceau Dulcinea.


Loyal to the GraveStill Climbing Still
Déçu de la séparation de State Craft? Et bien des ex-membres ont intégré Loyal To The Grave (comme le titre de 25 Ta Life), groupe japonnais de moshcore bien vener. Moshparts et agressivité. Comme quoi le hardcore c’est pas uniquement NY, Cleveland, Washington et les Pays-Bas.

On a WarpathOn a Warpath
Ultra simpliste, ultra téléphoné, mais très très bien fait! Voilà comment on pourrait qualifier ce groupe de beatdown (hardcore) métal. Donc c’est classique, pas d’innovation, mais tellement efficace et énervé qu’on est conquis. L’un des « espoir » de cette scène beatdown qui voit de jour en jour de plus en plus de groupes naître.


SubzeroSuffering of Man
Groupe new-yorkais qui n’a pas forcement eu la notoriété qu’il aurait du avoir. Cependant, même s’il n’est pas aussi légendaire que Sick Of It All ou Agnostic Front, il est l’un des emblèmes du NYHC, avec des groupes tels que Neglect ou District9. Subzero fait parti des nombreux combos que je connaissais que de réputation et que j’ai découvert sur le tard.

The BossHoodlum Complex
La Belgique, terre fertile mais critiquée du hardcore. Cible de moqueries de la part de certains du fait du renouvellement quasi inexistant de la scène, on devrait éviter de sortir de telles conneries… Avec Rise & Fall, Whatever It Takes, The Boss se pose en représentant de la scène belge avec son gros hardcore tough. Un bon disque plein d’énergie.

Sick of It AllDeath to Tyrants
Légende du NYHC depuis vingt ans, album énorme! Plus « métal » dans le son, le reste c’est la formule classique du groupe, singalongs, passages dansants old school, breaks, tempos rapide, tout y passe. Et tant mieux ! Peut être le plus gros groupe de hardcore.


BlacklistedThe Beat Goes On
Mixture intense de hardcore “à l’ancienne” et de hardcore moderne. Considéré comme LA sensation hardcore de l’année aux USA, normal, c’est terriblement bon ! Dans une veine pas si éloignée des premiers Terror ou No Warning. Excellent du début à la fin, rien de plus.


Whatever It TakesDhm
Composé entre autres de membres d’Outcast (le groupe belge de death metal), le groupe flamand nous délivre un gros moshcore ultra rapide, très métal, avec un jeu de batterie très véloce. En effet, une machine semble s’asseoir derrière les fûts. La différence avec d’autres groupes du genre est sûrement sur ce point là. Apres un bon split avec King Of Clubz, le groupe confirme.

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *