Mogwai – Zidane

10 Commentaires      2 723
Style: post rockAnnee de sortie: 2006Label: Rock Action

B.O du film « Zidane, un portrait du 21e siècle ».

Primo, on assimile souvent post rock et musique de film. Secundo, on connait le goût prononcé des maîtres écossais pour le football. Il n’est alors pas étonnant de voir Mogwaï signer la B.O de ce film sur notre Zizou national.

Cette année 2006 a été celle du retour sur le devant de la scène du groupe de Glasgow avec un Mr Beast qui retroussait les babines montrait les dents et sortait ses griffes. Aimant se répéter – mais pas trop quand même – les garçons ont choisi pour cette seconde sortie de l’année nous parler en des termes moins durs.

Les dix tirades purement instrumentales constituant cet album sont résoluments post mais surtout fondamentalement – f-o-n-d-a-m-e-n-t-a-l-e-m-e-n-t – frappés du sceau du soupir.

Les claviers sont omniprésents, parfois centraux, les arpèges sont clairs et vaporeux, égrénés. Les rythmes sont lents, minimaux. La batterie asséchée. La basse est solide et mélodique. Les montées sont douces et n’explosent pour ainsi dire jamais. Si j’arrêtais ma description là, on saurait déjà que c’est son profil le plus lissé que le groupe écossais nous présente. Mais ce qui fait effet et hypnotise, ce sont les larges accents drone , à la Fennesz ou encore Tim Hecker, à la fields recordings quoi.

Prenant une place de choix dans les neuf premiers titres, le souffle des guitares lointaines et des nuages de points grésillants sont érigés en maître de jeu dans la dernière piste quasi-bruitiste de 30 minutes. Ce disque s’écoute effectivement en deux temps: 9 titres + 1. Deux mi-temps d’une demi-heure chacune en somme.

A ceux qui auraient peur de s’ennuyer sur ce dernier, je leur conseille tout de même les neuf autres car cet album a l’étrange pouvoir de transformer, pendant que vous l’écoutez, tout ce que vous regardez en poésie. Véridique.

Un bel album davantage destiné aux fans de post rock qu’aux fans de foot. L’un n’excluant pas l’autre évidemment.

  1. black spider
  2. terrific speech 2
  3. wake up and go berserk
  4. terrific speech
  5. 7:25
  6. half time
  7. i do have weapons
  8. time and half
  9. it would have happened anyway
  10. black spider 2
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

10 Commentaires

  1. Devin says:

    « it would have happened anyway » reprise de « coup de boule »? :p

  2. ryo says:

    Pour le coup de boule j’aurais plutôt pensé à « wake up and go berserk »

  3. melc says:

    c’est une blague ??? :-/

  4. Lebo says:

    J’ai pas écouté le cd mais j’ai vu le film. La musique etait parfaitement intégré au film suivant les evenements du match et les emotions de ZImdim Zimdam…

  5. XXuK says:

    Miam-miam.

  6. shaq says:

    Je dois être le roi des cons, mais un album de MOGWAI avec Zizou sur la pochette, c’est boycott direct, et je caresse ma connerie à coup de « Ten Rapid » et de « Young Team ».

  7. Gunman Youri says:

    melc > J’ai pensé la même chose tiens…

  8. kaoslynn says:

    C’est sûr un album de Mogwaï avec Zidane en couverture, je n’aurais jamais cru voir ça de ma vie et pourtant… N’empêche qye cet album je le trouve vraiment trés bon. C’est du Mogwaï mais dans sa version la plus soft, c’est doux et plânant à la fois. Le disque idéal pour se reposer ou simplement pour se poser.
    Finalement le plus hallucinant c’est que cette musique si fragile ait servi de BO à un film sur le football. D’ailleurs tiens, ça m’a donné envie de le voir ce fameux film sur Zidane.

  9. Pablo says:

    Ils n’allaient pas mettre du Six Reasons To Kill non plus en B.O hein.. Remarque, c’est d’actualité…

  10. fewz says:

    l’effet de Zidane sur la pochette me fait l’effet d’une tue-l’amour. Clairement. Mais bon, je détache clairement la musique contenue dans le disque et la photo qui l’habille sinon ça me bloquerait irrémédiablement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *