Painted in Exile – Revitalized EP

2 Commentaires      1 262
Style: deathcore progressifAnnee de sortie: 2010

3 morceaux. C’est tout ce qu’il faut à Painted in Exile pour s’affirmer comme une valeur montante de la bourgeonnante scène deathcore technique américaine, aujourd’hui surchargée de groupes aux musiciens à peine pubères rivalisant de technicité et trop rarement de talent. Painted in Exile en possède justement assez pour faire de cet EP une des sorties les plus intéressantes dans le style en ce moment.

Assimilation d’influences variées reprises de manière originale, une bonne part du spectre du metal extrême est passée en revue. Un son deathcore, des morceaux plus longs que la moyenne et une approche progressive abordant de nombreux styles par morceau, l’ombre de Between the Buried and Me plane donc évidemment, mais le résultat est déjà assez mature pour qu’on se doute que l’horizon musical de ces jeunes musiciens est beaucoup plus vaste.
Ils ont voulu en mettre plein la vue, mais le patchwork reste à peu près cohérent, même si les transitions ne sont pas encore aussi logiques que sur les derniers BTBAM. Cependant, ils s’éparpillent moins et se contentent en guise d’accalmies de parties jazzy qui agrémentent chaque titre et s’intègrent grace à l’apport d’un claviériste inspiré ne se contentant pas de nappes insipides. On notera aussi des solos de guitare très réussis jonglant entre shred metal et jazz fusion.

Vient ensuite le chanteur, qui me choqua un peu au premier abord, mais outre qu’il est à l’aise dans tous les registres, on sent une réelle volonté d’essayer tout ce qui est dans son spectre sur ces 3 titres… ok la tentative de rap en intro de « Skylines » est assez maladroite mais ses parties extrêmes sont impeccables, passant du growl caverneux aux cris stridents, et son chant clair, tout aussi curieux soit-il, emprunt d’un lyrisme un peu exagéré, devient agréable avec l’habitude.

J’ai totalement adopté cet EP, l’ensemble me fait pardonner aisément les défauts inhérents à ces débuts, mon enthousiasme mérite donc d’être un peu tempéré. Enfin on verra selon la suite, j’ai vraiment hate d’écouter ce que le groupe produira sur leur premier album,  l’effervescence créative de ces types d’une vingtaine d’années à peine pourrait retomber aussi vite qu’elle est apparue.

  1. Revitalized
  2. Distanced By Dissonance
  3. Skylines
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. drommk says:

    je l’ai trouvé très bon cet EP. Dans mon top 50 de 2009

  2. Arnaud says:

    Trés trés bon effet, impatient de voir comment sera leur premier album, aprés un tel EP il a intérêt à être au niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *